2018 : LES SCENARIOS EN CHANTIERS

Il est évident que chaque action politique de la part des principaux Partis au cours de l`année 2018, sera modulée en fonction du résultat de la Partielle au No.18. Le Parti Travailliste a toutes les raisons de ne pas se laisser distraire par les milles contorsions des autres Partis en grande ébullition. Il doit se concentrer sur le ratissage du terrain sur l`ensemble des vingt circonscriptions car, comme la Partielle l`a démontré, il n`y a pas de meilleur moyen pour rallier les électeurs à la cause qu`on défend que le contact direct. En dépit du fait que les réseaux sociaux sont importants il ne faut jamais négliger le rôle crucial de la communication réelle et orale avec les gens. La proximité n`a pas d`alternative. C`est la règle que chaque aspirant candidat doit observer à la lettre. Les Travaillistes ont un avantage certain du fait que la population est en quête d`un changement rapide et seul le PTR possède le profil idéal pour mener à bien la croisade de ce changement.

 

Entretemps le peuple suit avec intérêt les manigances des autres Partis. Il est désormais claire que le MMM et le MSM sont en train de voir dans la même direction. Les deux savent que seuls, ils ne pourront jamais faire face aux Rouges et le recours à une alliance les aiderait à pouvoir mener une campagne décente face à la machinerie travailliste qui est en passe de tout balayer sur son passage. On aura bien noté les déclarations burlesques de Bérenger demandant que Xavier Duval démissione de son poste de Leader de L`Opposition parce que son candidat a été battu alors que lui-même  a établi le record du nombre de défaites jamais enregistré par un Parti politique avec le même leader à la tête pendant près d`un demi siècle! Tout le monde sait que l`humiliation subie par le PMSD est quand même bien moindre que la débâcle des Mauves menés par un homme qui semble avoir perdu le sens de la modestie pour toujours. C`est lui qui déciderait maintenant qui devrait étre leader de l`Opposition. La référence à la Présidente n`est qu`un subterfuge encore plus infecte. On peut facilement deviner ce que pensent les gens qui peuvent toujours juger les choses objectivement en politique quand ils entendent Bérenger proclamer son combat de Don Quichotte "Nou pu al tousel". Mais en coulisses il fait tout pour arriver à un arrangement avec le MSM qui"zis éna pou fer ène dé sanzmans cosmétik" afin de rendre possible le ré-accouplement du " Mauve et Orange" sous le slogan mille fois rechâché `la famille militante finne revinne ensam`!

 

Les laquais embusqués dans les couloirs de certains journaux ont commencé à conditionner les esprits. On parle à satiété des deux dernières affaires en Cour concernant le leader du PTR alors que tous les observateurs honnêtes savent que toutes les actions menées contre Navin Ramgoolam par le Gouvernement des Jugnauth relèvent d`une soif de vengeance politique. La tactique est limpide. Alors que les discussions immorales sont entamées pour amener les leaders mauve et orange à coucher dans le même lit de la pourriture il faut garder vivante l`image des tribunaux qui touche le leader rouge. Et quid de l`affaire Med-point devant le Privy Council? Le gagnant reste toujours le même: celui qui n`a aucune affaire en Cour. Mais il ne suffit pas d`être vierge en matière d`affaires "en Cour"pour mériter la confiance du peuple. Les mégalomanes sont au contraire les dirigeants les plus dangereux de la planète. Les Mauriciens ne sont pas plus "couyons" que les autres. Ils savent faire le bon choix. Comme ils l`ont fait à Belle-Rose/Quatre Bornes. En rejetant le PMSD aussi bien que le MMM etc. et en votant le Parti Travailliste de Navin Ramgoolam!