AGALEGA - TOUJOURS LE MYSTERE

Dans un article précédent nous avions soulevé la question d'Agaléga où des grands travaux sont entamés sans que les mauriciens en soient informés de tous les détails. L`orsqu`il est question d`un territoire mauricien il est impératif de mettre toutes les informations à la disposition des citoyens pour que chacun puisse exprimer son opinion dans la plus stricte liberté. C`est là le fondement même d`une société démocrarique. Mais dans le cas qui nous concerne la position officielle du Gouvernement lepep est qu`aucune information ne peut être divulguée à propos des travaux sur Agaléga à cause d`une clause de "confidentialité"qui lie les deux Parties ( indienne et mauricienne).

 

Sur une question de principe la posture mauricienne est ridicule et totalement condamnable. Alors que nous revendiquons notre souveraineté sur Diégo depuis des décennies et on est à la porte du CIJ pour le même sujet, il est certainement contradictoire de céder entretemps une île habitée à un pays tiers pour des facilités aéro-portuaires qui peuvent aussi servir à des besoins militaires. Ce n`est pas parce que l`Inde est un pays ami qu`il faudra mettre de côté les principes élémentaires de la souverainté et de la démocratie. Le tâtonnement de certains complexés éternels est palpable. Le leader du MMM par exemple s`est vanté d`avoir obtenu la garantie du Président indien que les travaux sur Agaléga ne causeront aucun embarras à Maurice. Il faut rappeler à ce naïf que le Président indien n`a absolument aucune influence sur la politique militaire et de défense en Inde. C`est au Premier Ministre et son Cabinet restreint seul que reviennent les décisions de ce genre, qui d`ailleurs sont classées confidentielles en permanence. Alors laissons aux clowns les grimaces qui ne font plus rire et disons les choses comme il faut : Le fait même que l`Inde ait insisté sur cette clause de confidentialité soulève des soupçons et on a le droit de croire que les infrastructures serviront parallèlement à des manoeuvres militaires dans la région. On sait que l`Océan indien a été jusque -là une zone de paix par consensus. Mais avec la poussée de la Chine et de l`Inde dans cette partie du monde on est voué à dire adieu à ce rêve de paix qui est plus que jamais menacé. Le Gouvernement des Jugnauth sera tenu pour coupable de trahison envers le peuple mauricien si demain des conflits éclatent et Agaléga comme Diégo en devienne un tremplin pour lancer des attaques contre des peuples avec qui les Mauriciens n`ont aucune querelle.

 

Ceux qui restent silencieux sur ce dossier sont autant coupables et ils devront tous répondre devant l`histoire. "The time to speak is now "!