ANEROOD JUGNAUTH ET SES INSULTES

La facilité avec laquelle Anerood Jugnauth passe aux insultes est devenue chez lui une marque de fabrique. Ses défenseurs( disons plutôt ses laquais) auront beau essayé de mettre le tout sur le coup de la provocation mais la thèse ne tient plus. Quand une personne continue de manière persistante à tomber dans la même bassesse à chaque fois qu`il est acculé il ne faut plus parler de colère passagère mais d`un trait de caractère fondamental. Ce genre d`hommes sont toujours dangereux pour la paix , la stabilité et l`harmonie dans un pays, surtout s`il s`agit d`un pays multi-racial comme le notre.

Les cinq exemples les plus répugnants de ce genre de comportement sont restés gravés dans la mémoire de tous les Mauriciens qui ont suivi la politique de près depuis les années 80`s/ 90`s jusqu`à ce jour.

1. Un pauvre prêcheur indien, Pandit Ved Bhushan, eut le malheur de dire la vérité sur ce qui se passait sous le gouvernement de Jugnauth dans les années 80`s, alors que sévissait un règne de terreur mené par des tapeurs et la mafia,soutirés par Anerood Jugnauth et Harish Boodhoo. Le Pandit fut expulsé du pays sans même avoir été entendu par les Autorités pour des explications.

2. En 1984 l`ambassadeur de la Libye à Maurice, Al Jaddy, fut mandé de quitter le pays en l`espace de 24 hrs. Il fut obligé de plier bagages le même jour et l`image de sa fille qui fut tirée de son école au cour de la journée sans comprendre ce qui se passait avait ému tous les coeurs des Mauriciens qui savent respecter la dignité humaine.

3. Dans cette même foulée de hargne et de haine Anerood Jugnauth ,en essayant de se justifier, trouva un banal prétexte d`un pamphlet où on parlait du Christ et proféra des insultes sans précédent à l`égard du Saint Coran et par extension contre la communauté musulmane entière.

4. Dans les années 90`s le même Anerood Jugnauth traita la communauté créole de " démons" alors qu`il leur reprochait de ne pas accepter l`inclusion des langues orientales pour le `ranking` au CPE à l`époque.

5. Et depuis son retour au Pouvoir en 2014 qu`est-ce qu`il n`a pas dit et fait pour confirmer ce trait de caractère vulgaire et répugnant où la haine et l`esprit de vengeance prennent le dessus sur le bon sens et la raison. Il a commencé par le démantèlement de la BAI simplement parce que son patron était proche de Navin Ramgoolam, pour ensuite se jeter sur Navin Ramgoolam lui-même que sa police traita de la manière la plus inhumaine et dégradante. Pourtant Dawood Rawat avait financé le MSM d`Anerood Jugnauth à coup de plusieurs dizaines de millions et c`était grâce à Navin Ramgoolam que les Jugnauth`s père et fils se retrouvèrent au Gouvernement en 2010 après que le même Navin eût aidé à faire élire Pravind au dépens de son oncle Ashok au No 8 en 2009. Il a continué avec ses insultes qui devenaient chez lui presque naturelle. Il dit aux Rodriguais qu`il n`était pas venu `pou baigne zotte` alors que nos concitoyens se plaignaient de la pénurie de l`eau potable dans l`île. Il prononça la fameuse phrase` Mo pisse ar zotte` quand on lui demandait son avis sur ceux qui n`étaient pas d`accord avec lui sur certains points. Quand un député au Parlement soulève les problèmes des pêcheurs Anerood Jugnauth tombe dans l`insulte en disant` taler nou nouri zotte`. Mais ce n`est pas tout. Fidèle à sa culture d`insultes il a aussi dit aux Hindous qu`ils sont des `Ingrats` comme quoi tout le monde devrait être son esclave à l`image de celui qui s`est auto-proclamé tel , l`inimitable Soodhun, celui-là même qui transformera Phoenix en New York en passant par les eaux usées déferlant sur les routes de St. Paul