AUCUNE CONFIANCE DANS CE GOUVERNEMENT

Il existe un protocole dans chaque sphère de l`administration gouvernementale et para-étatique de respecter le code de neutralité dans l`exercice des fonctions. Cela s`applique au Président, Premier Ministre, Ministres et tous les fonctionnaires indistinctement. C`esr ainsi que la confiance se construit entre les gouvernants et les gouvernés. Mais avec le Gouvernement des Jugnauth la confiance dégringole au lieu de se renforcer. En voici les cinq raisons principales:

1. Les Chefs du Gouvernement(Papa et Piti) ont tous les deux démontré qu`ils étaient animés beaucoup plus par l`esprit de vengeance que par la volonté de gouverner le pays dans la stricte neutralité et en conformité avec les lois et la Constitution du pays. L`affaire BAI, la persécution contre l`ancien PM et d`autres citoyens jugés proches de l`ancien Régime, la hargne contre les marchands réguliers de rue etc. en sont les preuves les plus flagrantes. Ils ont piétiné les lois de notre pays au lieu d`en être les garants. Qui peut avoir confiance en ce genre de dirigeants?

2. Dans chaque sphère de l`Administration et à tous les niveaux , depuis l`arrivée au Pouvoir des Jugnauth, on a constaté des nominations qui bafouent toutes les règles de la bonne gouvernance. Le favoritisme, le népotisme, les promotions discriminatoires, les récrutements partisans `soleil`, les licenciements punitifs et la perpétuation de la politisation de tous les récrutements pour les restreindre aux seuls partisans du MSM ou ML sont des faits que chaque Mauricien contemple avec dégoût tous les jours. Qui peut voir l`avenir avec sérénité avec une telle pratique?

3. Quand on voit des projets se limiter aux circonscriptions ciblées telles le No8 et le No 19 on se demande si les fonds publics sont dépensés avec parité et selon les besoins réels. Il faut gonfler les chantiers dans des régions spécifiques pour `booster` l`image de Pravind mais cela se fait au dépend des autres citoyens beaucoup plus méritants. Un stade olympique au No 18 et les turbines à gaz qui coûteront des milliards interpellent car les priorités sont ailleurs. Qui veut continuer à vivre sous les menaces permanentes d`innondations calamiteuses dans chaque coin du pays faute de drains et de systême de canalisation adéquate ?

4. Quand on voit des décisions douteuses et des actions téléguidées impliquant les représentants des Institutions qui devraient inspirer la confiance totale au lieu de se comporter de manière partisane il est évident que les citoyens de notre pays ont peur de ces mêmes institutions qui sont censées les protéger. Le rapport Lam Shang Leem vient confirmer que la Police et surtout l`ADSU, n`arrivent plus à donner aux Mauriciens l`assurance de sécurité à laquelle ils ont droit. Qui peut garantir que les jugements prononcés par nos Cours de Justice sont totalement fiables ? Des cas récents où le DPP a dû demander une revision de peine donnent des frissons quant aux possibilités de voir se pérécliter la réputation de notre Judiciaire même. Alors peut -on blâmer ceux qui disent n`avoir plus aucune confiance dans nos institutions?

5. Et pour confirmer le pourissement de cet état de choses on a eu droit à ce spectacle affligeant, mais combien dégoûtant: à une réunion du Comité Central du MSM au Sun Trust tenue le Samedi 11 Août, on a constaté la présence parmi d`autres afficionados du Parti Orange deux personnes qui n`auraient jamais dû être là s`ils avaient un peu de décence et de respect pour eux-mêmes et les fonctions qu`ils sont supposés exercer: le directeur de la NHDC ,Gilles L`Entété et l`ASP Luchan. Comment peut -on avoir confiance que les maisons de la NHDC sont réellement allouées selon des critères de mérite avec un directeur qui semble bien plus avide de mettre en exergue sa couleur politique que son sens de justice? Qui peut nous garantir que cet homme ne va pas céder aux sollicitations des partisans oranges comme lui, pour leur donner préférence sur d`autres demandeurs de maisons beaucoup plus méritants? Et qui voudra bien croire que l`ASP Luchan traitera tous les cas qui lui sont référés avec une parfaite neutralité comme exigé selon l`éthique de la profession qu`il exerce? Mais nous sommes poussés à poser la question la plus importante: Est-ce que le Chef du Gouvernement qui était présent à cette réunion animée par lui-même en tant que chef du Parti Soleil va tolérer ce genre de comportement à l`avenir? Quelle action a-t-il pris après la publication de la photo de ces deux compères qui semblaient se délecter devant les flashes des photographes?

La réponse aux journalistes aurait été anticipée si le Mentor devait répondre:`Mo piss ar zotte`. Le fils fera-t-il de même?