BUDGET 2017: LE `NITS` N`EST QU`UNE VILAINE FARCE

Le Budget 2017 est une déception sur toute la ligne mais l`aspect le plus grotesque est cette affaire de `NITS`( Negative Income Tax System) qu`on veut faire passer pour l`innovation la plus spéctaculaire du siècle! En réalité c`est le plus gros "gimmick" de notre histoire. Les conseillers du Ministre des Finances qui l`auront emmené dans cette direction auront intérêt à bien lire ces lignes avant que le Ministre lui-même n`en prenne note et leur passe un bel coup de savon. 

 

En quoi consiste cette trouvaille? En voici la formule :" Le NITS est un système d`impot sur le revenu négatif visant à fournir un soutien financier à quelque 150000 salariés qui perçoivent des revenus mensuels de moins de Rs. 10000. Cette mesure fournira un soutien financier pouvant aller jusqu`à Rs.1000 par mois aux employés à faible revenu. Elle entrera en vigueur à compter de Janvier 2018 et permettra aux employés à faible revenu de recevoir jusqu`à Rs.1000 par mois." Notez bien que c`est le chiffre le plus élevé qui est cité alors que le paiement est proportionel.

 

Cependant il y a des conditions. Nous les reproduisons en kréol comme dans le bulletin officiel du Gouvernement `Gnews`:

 

  1. Soutien financier la pou payé lor enn base bi-annuelle.
  2. Li pou payé si bann conditions suivants respecté: 
    1. Employé ek employeur inn fer contribution ki bizin à National Pensions Fund ek National Savings Fund ek
    2. Revenu total d`enn couple, y compris revenu ki exonéré d`impot, pa dépasse Rs. 30000 par mois.

 

Alors des milliers de travailleurs sont éliminés d`emblée car les conditions qui y sont attachées ne sont pas remplies dans tous les cas pour des raisons qui ne sont pas difficiles à deviner. Beaucoup d`employeurs avec le consentement passif de leurs employés ne sont pas enregistrés. Cela se pratique dans tous les secteurs informels qui n`ont ni le temps ni le besoin de toutes ces paperasses. Mais le plus grave est ceci: Que fait-on de ces centaines de milliers de travailleurs qui opérent à leurs propres comptes dans divers secteurs et métiers? Les "self-employed " sont nombreux à Maurice. Ils dépassent le nombre des employés avec des fiches de paie. Mais ils en ont pas. Et ils ne contribuent ni au NPF , ni au NSF, car ce n`est pas obligatoire. Dans un pays où la pension universelle est automatique à l`age de 60 ans et il n`ya pas de contribution obligatoire tout le monde se contente d`attendre l`âge de la retraite tranquillement tout en se débrouillant à faire ce qu`il peut pour gagner sa vie. La culture mauricienne est ainsi faite et ce n`est pas avec un truc stupide comme le NITS qu`on pourra arranger les choses

 

 Maintenant si on voulait rendre obligatoire la contribution ce serait encore plus compliqué. Comment déterminer l`éxactitude des déclarations de revenus mensuels dans chaque cas. On pense ici à ces dizaines de milliers de `ti-marchands`, coiffers, tailleurs, colporteurs , maçons , charpentiers et menuisiers,` ti-plantères`et les autres qui sont connus pour leurs débrouillardises, qui aident chaque Gouvernement en contribuant à l`économie sans le harceler sans cesse pour un emploi. Si chaque Mauricien enregistré au Bureau de l`Emploi devrait absolument dépendre sur celui-ci pour lui faire avoir son gagne-pain la moitié de l`Ile Maurice serait affamée!! Alors au lieu d`être compensés, ces centaines de milliers de "self-employed" sont pénalisés car ils ne sont pas qualifiés pour le NITS.

 

Au lieu de ce"gimmick" le Gouvernement aurait dû faire deux choses: 

 

  1. Légiférer immédiatement pour un salaire minimum pour l`ensemble du pays. 
  2. Mettre en place un système de subsides à tous ces secteurs informels qui contribuent positivement à l`économie avec les PME`s en tête de liste. On exigerait de leur part qu`ils prennent un certain nombre d`apprentis chaque année et leur transmettent les arts des mêtiers concernés ou les techniques de l`entreprise. On sera ainsi assuré de la relève permanente dans ces secteurs dont l`importance ne saurait jamais étre ignorée. 

 

Par ailleurs comment va être répartie la dotation pour cet item? La somme totale pour l`année financière est de Rs.1,3 milliard. Le nombre de salariés potentiellement éligibles est de 150000. Parmi eux moins de la moitié c-a-d 40000, touchent un salaire de 1000 à 5000 roupies  et cette catégorie là aura une moyenne de Rs. 350 par mois comme support. De l`autre côté les 60000 qui restent toucheront une moyenne de Rs. de 250 par mois. Comment? C`est simple,  car le paiement du support est proportionel avec le revenue mensuel plafonné à Rs. 10000. En plus pour la première tranche il faut attendre Janvier 2018. Avec toute la lourdeur de la bureaucratie mauricienne on est sûr que le paiement n`aura pas été complété jusqu`au prochain Budget!!

 

En fin de compte on peut dire avec certitude que le `NITS` n`est qu`une farce grotesque qui explosera à la figure de Pravind Jugnauth et le Gouvernement lepep dans son ensemble. Ce n`est certainement pas avec cette bande là que nous pouvons voir la consécration de la Justice Sociale comme cela se faisait sous le Gouvernement Travailliste. Alors ne soyons pas étonnés d`entendre à chaque coin de rue le souhait suivant :"Bizin Travailliste ek Navin retourné"!