COMMENT LES JUGNAUTH`S UTILISENT LE POUVOIR

Il y a un dicton qui dit que : " Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire ". Mais ce n`est pas parce que la vérité est blêssante qu`il ne faut pas la dire.

 

La grande majorité des Mauriciens est désormais habituée aux méthodes des Jugnauth`s quand ils sont au pouvoir. A chaque fois qu`ils se trouvent au Gouvernement celui-ci est transformé en une sorte de "Family Business" sans même que les autres partenaires ne puissent crier gare.

 

On se souviendra de ce fameux chèque de Rs. 42M. tiré au profit du Sun Trust de ces mêmes Jugnauth`s par le Ministère des Finances en guise de compensation alors que Pravind Jugnauth était le Ministre des Finances dans le Gouvernement de 2000-2005. L`autre chèque de Rs.144M. tiré à l`ordre de Med-Point,autre patrimoine familiale, toujours alors que Pravind Jugnauth était Ministre des Finances, a causé bien des émois qui ne sont pas prêts de terminer. Mais depuis peu c`est l`affaire de la belle-famille qui domine les actualités.

 

En effet le Mauriplage/Maradiva,complexe hôtelier de la côte ouest,dont les principaux actionnaires sont les beaux-parents de Pravind et où son épouse est `Board Director`, avait commencé à éprouver de grosses difficultés financières depuis quelques années. En Mai 2010 le MSM se retrouvera au Gouvernement grâce à l`alliance PTR/MSM/PMSD, et NavinRamgoolam confia le poste de Ministre des Finances à Pravind Jugnauth. En Août 2010, parmi ses toutes premières mesures importantes, celui-ci choisit d`amender les règlements existants du Investment Hotel Scheme(IHS), pour permettre aux hôtels existants de vendre des parts sociales à des acheteurs potentiels afin de lever des fonds, alors que jusque là, seuls les nouveaux projets pouvaient en bénéficier.C`était là une première bouée de sauvetage en direction des propriétaires du complexe Maradiva (même si d`autres aussi pourraient en profiter). Cependant les procédures n`étaient pas encore teminées quand le MSM décida de quitter le Gouvernement. En prenant connaissance du dossier par la suite et , en constatant le facteur délicat de proximité dans la décision qui avait précédé, les responsables, en toute connaissance de cause, décidèrent de ne pas donner suite à l`esprit de l`amendement.

 

En 2014 le` Mauriplage/ Maradiva` totalisait des dettes de Rs. 960M! Dans un rapport en date du 25 Mars 2015, la firme d`audit BDO, signalait que la situation était grave:" These conditions indicate the existence of a material uncertainty that may cast significant doubt about  the Group`s ability to continue as a going concern. Our opinion is not qualified in respect of this matter ." 

 

Un nouveau plan de sauvetage est donc mis en place avec le concours de la BOI. La direction décide de passer sous le IHS et la moitié de l`hôtel(34 villas) sera offerte en vente. Cependant ce n`est pas à des acheteurs directement que les villas seront vendues. Pour la circonstance une nouvelle compagnie est formée,la `Mauriplage IHS ONE Ltd.(MIOL)  , détenue à 100% par le Mauriplage Beach Resort Ltd. dans lequel la belle-famille de Pravind Jugnauth, détient 65% des actions. Il faut souligner que la nouvelle compagnie(MIOL) , "l`acheteur", est représentée par nulle autre que Kobita Jugnauth,l`épouse de l`actuel Ministre des Finances alors que le "vendeur"c-a-d le MBRL, est représenté par Sanjiv Ramdenee, le frère de Kobita et le beau-frère du Ministre des Finances. Pour finaliser le deal, frère et soeur se sont présentés devant le notaire Didier Maigrot,le 06 Octobre 2016, pour signer l`acte de vente. Le chiffre mentionné est de Rs. 1,4milliards et la transaction s`est faite selon la formule classique c-a-d" hors de la vue du notaire ". 

 

Comme toujours on viendra nous dire que tout a été fait selon les lois existantes. Mais on note quand méme qui sont au Gouvernement et qui sont les acteurs principaux.

Admin.