DERIVES CONFIRMEES

Dans notre précédent article nous avions prévénu que la tentation de dérives de la part du Gouvernement sous le couvert du COVID19 était grande. Cela s`est confirmé par la suite avec la promulgation de tous les amendements proposés par le Pouvoir en place. On nous fait croire que ce ne sont là que des mesures exceptionelles et temporaires. Mais aucune part n`a-t-on prescrit une date où tout sera enlevé. C`est ainsi que les autocrates en herbes conseillés par des esprits malsains se comportent. Il n`y a pas de doute: Notre pays est entré de plain pied dans la Cour des dictatures.

Il ne manque pas de raisons pour ne pas approuver les amendements apportés par le Gouvernment. En voici celles qui sont les plus répréhensibles et qui provoqueront des agissements dans chaque coin du pays:

1. Des pouvoirs accrus ont été investis entre les mains de la Police. Désormais les hommes de Nobin pourront entrer dans les maisons privées des citoyens sans mandat sous prétexte de perquisition. On sait que des dispositions existent pour ce genre d`opération mais pas de manière universelle. Avec cette nouvelle disposition chaque Mauricien est devenu un criminel potentiel ou suspect comme quoi nous sommes tous des trafiquants et des terroristes!!!

2. Les agressions ,insultes, obstruction à la loi et.....des actes de vandalisme ,seront punis plus sévèrement avec des amendes allant jusqu`à Rs500000 et une peine d`emprisonnement ne dépassant pas 5 ans. L`objectif peut à peine être voilé : il est clair que le Gouvernement veut terroriser le peuple afin que personne n`ose sortir dans les rues pour manifester ses mécontentements. C`est ce que font les dictateurs. Les poltrons de la Maison du Gouvernement sont traumatisés avant même que le moindre signe de révolte n`est apparu. Ils tremblent quand ils voient dans leur rétroviseurs ce que la masse mauricienne a accompli dans les années 70`s et 80`s sur ce même sol. Le drame est que ceux qui s`identifiaient à l`époque avec la lutte des travailleurs et des masses crachent aujourd`hui sur les idéaux qui animaient ces milliers de militants de tout bord dont le seul rêve était de reconstruire une île Maurice nouvelle axée sur un concepte révolutionnaire qui avait pour nom `LE MAURICIANISME`. Ces traîtres assis sur le banc du Gouvernement ne peuvent se dérober. Ils ne dormiront jamais tranquille.

3. Un patron pourra licencier son employé en lui accordant seulement un mois de salaires ou le mettre en chômage technique pour une période non-définie et si jamais il le reprend ce sera sous de nouvelles conditions. Donc les droits fondamentaux des travailleurs sont jetés par-dessus bord sous prétexte de sauver les entreprises. Ainsi les intérêts des patrons passent avant les droits acquis des travailleurs. En dépit des acrobaties de Pravind et les promesses solennelles du Ministre du Travail personne ne peut garantir que les droits acquis seront respectés éventuellement quand les choses retourneront à la normale. L`avenir se construit dans le présent et ce que fait le Gouvernement c`est de détruire tous les acquis dans le présent même!!!

4. L`amendement apporté au Pharmacy Act pour faciliter la demande d`un fabriquant éventuel qui compterait produire des médicaments ici même est dans la même tradition de ce Gouvernement depuis 2014. C`est une affaire très louche mais facile à comprendre. On essaie de donner un grand coup de pouce à un proche pour qu`il se lance dans le business lucratif de fabrication de médicaments car le`post confinement` ouvrira la voie aux capitalistes sans vergogne de se remplir les coffres en fournissant au Gouvernement du jour des médicaments de qualité douteuse pour mettre en danger la santé des patients dans les hôpitaux publics. L`identité de ce proche est un secret de polichinelle car dans le passé, toujours sous un Jugnauth il avait obtenu le même genre de contrat dont les retombées furent catastrophiques .

5. Les changements au `Banking Act ` pour facilter la dévalisation de la Banque de Maurice par le Gouvernement rapace qui a déjà avalé Rs.18 milliards de cette même institution est la preuve flagrante que le Gouvernement prend avantage de cette situation dramatique non pas pour soulager la misère du peuple mais pour mettre en marche la machinerie des `backshishs` se chiffrant en des dizaines de millions. Ils nous disent que cet argent(jusqu`à Rs.15milliards) va servir pour alléger les problèmes du peuple. Cependant on annonce en même temps que tous les chantiers gouvernementaux vont être relancés en y ajoutant de nouveaux projets. Tout cela semble être dans l`ordre des choses mais c`est la forêt et non pas l`arbre qu`il faudra regarder. Une somme de Rs 8,6 milliards a été` earmarked` pour divers projets qui vont naturellement bénéficier du `fast track`. Ce qui veut dire qu`on contournera toutes les procédures régissant les allocations des contrats publics et para-étatiques facilitant ainsi les transactions douteuses à l`odeur de corruption. Déjà certains contacteurs sont en train de couvrir d`éloges le Gouvernement dans les médias car comme les loups affamés ils sentent vite l`odeur de milliards qui viendront enrichir une poignée de protégés sous prétexte de relance. Mais un peuple ne se nourrit pas de ponts ,rues et chaussées ou autres Smart Cities. Les gros capitalistes se frottent les mains; le peuple se frotte le ventre car on a oublié qu`il a lui aussi besoin de manger.

Les faits énoncés en haut sont quelques-uns des sinistres aspects de ces dérives dont est coupable Pravind Jugnauth et sa bande de rapaces. On est maintenant convaincu que ce n`est pas le Premier Ministre qui dirige le pays mais qu`il s`agit bien d`une cabale de `financial vampires` qui ont l`art de convertir une catastrophe en une opportunité....pour se remplir les coffres. Alors que des milliers de nos concitoyens n`arrivent pas à se remplir le ventre!!