Des affiches du PTR enlevées sans raison: Navin Ramgoolam se rend au CCID demain.

Le Leader du Parti Travailliste, Navin Ramgoolam se rend au CCID demain pour faire une déposition contre ceux qui ont enlevé les affiches et promet des sanctions en temps et lieux.

 

 

"Nou pou geter ki sanction nou pou bizin pran. Me sa bann dimun ki p fer sa la, ki li policiers, ki li RDA, mo done zot ene warning la, parski nou p prend zot foto. Aster, pa vine plaigner divan." 

 

 

C'est en ces termes que le leader du Parti Travailliste, lors d'une cérémonie de recueillement au 'samadhi' de sa mère Lady Sushil Ramgoolam, marquant l'anniversaire de cette dernière ce dimanche 2 Octobre 2016, à Saint-Aubinl a fait comprendre aux personnes derrière cette action répresssive qu'il y aura des sanctions très sévères plus devant et qu'il sera impitoyable vis à vis de ces personnes qui mettent en péril nôtre démocratie et surtout la liberté de pensée et d'opinion de lepep.

 

 

L'ancien Premier Ministre a confirmé que les auteurs de cet acte illégal ont pu être identifiés par des photos prises et  ces personnes ont pu être retracées.  Il a aussi declaré que si le commissaire de police ne veut rien faire et si le gouvernement actuel croit qu'il peut faire comme bon lui semble, lepep pe guetter et sanctions lepep sera pour très bientôt.

 

 

L'affiche placardée par le Parti Travailliste n'a rien d'illégale, sinon faire passer le message de l'héritage familial des Jugnauths, qui est tellement flagrant dans les esprits de lepep.  Il n'y a rien de nouveau et choquant dans ce message, juste que ceci dérange d'avantage certaines personnes.

 

 

P.P.