Des syndicalistes interrompent un atelier de travail organisé par le Ministère des Affaires Étrangères

Les organisations syndicales ont été carrément laissées sur la touche durant un atelier de travail consultatif public-privé sur le Trade In Services Agreement (TISA) organisé par le Ministère des Affaires Étrangères mardi matin 15 novembre à l’hôtel Hennessy Park à Ébène.

 

Accompagné des membres des autres organisations syndicales, Reaz Chutto a fait irruption dans les locaux du Henessy Park Hotel pour faire entendre la voix des travailleurs et les intervenants ont été pris à partie par les représentants syndicaux qui demandent à ce que toutes les organsiations syndicales soient consultées avant qu'une décision soit prise à Genève dans le cadre du Trade In Service Agreement (TISA) qui doit être ratifié par le gouvernement mauricien à Genève le 4 et 5 décembre prochain.

 

Le ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui a été appelé en urgence à Ébène, a pris la parole pour affirmer que, contrairement à ce que disent les syndicats le gouvernement n’est pas obligé de ratifier le TISA le 5 décembre, et qu’il est lui-même pas tout à fait en faveur du TISA qui regroupe 23 pays visant à libéraliser le commerce des services entre les signataires.  Ceci ouvrirait totalement leurs marchés respectifs et permettrait la libre circulation de professionnels dans le secteur des services entre les différents pays signataires.

 

Les 23 pays en négociation autour du TISA qui représentent 70 % du commerce des services au niveau mondial, incluent les États-Unis, ceux de l’Union européenne, l’Australie, le Canada et d’autres pays membres de l’Organisation mondiale du commerce. 

 

P.P.