ET VOILÀ LE FAMEUX "PAS MOI ÇA,... LI ÇA" de Pravind Jugnauth...

Lors d'une conférence de presse hier au Sun Trust Building, Pravind Jugnauth a fait croire à lépep que c'est tout simplement Navin Ramgoolam qui a fait Xavier Duval changer d'avis sur le Prosecution Commission Bill.  Il a ensuite ajouté que c'est Xavier Luc Duval lui même qui avait presidé le comité préparant le Prosecution Commission Bill et que le MSM avait proposé une rétroactivité de 24 mois et que c'est le PMSD qui a insisté sur la rétroactivité de 36 mois.

 

Et ensuite le sois-disant démenti de Pravind Jugnauth à la déclaration de Xavier Luc Duval à l'effet que c'est le Premier Ministre, SAJ qui procèderait à la nomination des membres de la commission est tout à fait faux car c'est vrai que le Premier Ministre aura son influence directe dans la prise de décision pour nommer les commissaires de la commision.

 

Alors lépep a droit à quelques explications:

 

  1. Est-ce que Xavier Luc Duval, un partenaire aussi important dans l'alliance lepep avec 11 élus (incluant 4 Porte Feuilles Ministérielles) et disposant d'une marge de manoeuvre de trois ans avant les prochaines élections, doit avoir une longue discussion avec Navin Ramgoolam pour claquer la porte et démissioner du gouvernement?
  2. Est-ce que Pravind Jugnauth a peur de Navin Ramgoolam qui même étant en dehors du parlement peut influencer un leader de l'alliance lépep à démissioner en bloc?
  3. Comment Pravind Jugnauth peut conclure avec certitude que Xavier Luc Duval a eu une longue conversation avec Navin Ramgoolam?
  4. Est-ce que les partenaires de l'alliance lépep sont surveillés systématiquement?
  5. Pourquoi 24 mois venant des rangs du MSM et 36 mois venant du PMSD?
  6. Est-ce que pour le MSM les 24 mois de rétroactivité serait plus confortable pour Pravind et sa bande et qu'ils seront protegés de tout revirement de situation dans des procès qui ont été rayés par le DPP durant ces derniers 2 ans et que aller au-delà des deux ans cela peut être nuisible au MSM?
  7. Est-ce que pour le PMSD, les 36 mois de rétroactivité rendrait le rapport de force entre les deux partenaires importants de l'alliance lepep plus en faveur du PMSD, si jamais il y des membres du MSM qui seront concernés par la rétroactivité de 36 mois?
  8. Est-ce que l'Appointments Committee de la commission constitué seulement du Président de la République et le Premier Ministre n'a pas l'autorité de nommer un commissaire sans l'aval du leader de l'opposition?

 

 

La clause sur la nomination des commissaires dans le projet de loi se lit comme suit:

 

"Where the Judicial and Legal Service Commission (JLSC) fails to advise the president under section 5(4), within 90 days of the commencement of this section or of any subsequent vacancy arising in the composition of the Prosecution Commission, the appoinment of the commissioners shall be made by an Appointments Committee consisting of the President of the Republic of Mauritius, as Chairperson, and the Prime Minister and the Leader of Opposition as members."

<<At any meeting of the Appointments Committee, 2 members, including the chairperson, shall constitute a quorum.>>

 

P.P