GAFFES SUR GAFFES

Les gaffes s`accumulent au sein du Gouvernement de Pravind. En voici deux des plus récentes qui viennent de monter à la surface.

1. Le Ministre Anil Gayan a fait la démonstration la plus flagrante d`un manque total de bienséance l`ors d`une allocution faite il y a trois ans. D`après les images de la video circulée il parle de crime babare en se référant à une pratique au Pakistan qui pousserait les membres d`une famille qui ne sont pas d`accord avec le choix de mariage de leur fille à la tuer. Le comble est qu`il fait l`amalgame avec les Musulmans donnant l`impression que ce serait là une coutume de cette commuunauté là. Les protestations n`ont pas tardé et elles sont justifiéés dans la mesure où le principal concerné n`a toujours pas présenté des excuses. Au contraire il donne l`impression qu`il aurait raison car la Speaker de l`Assembée Nationale s`est rangée de son côté en rabrouant Shakeel Mohamed l`ors d`une prise de bec tendue. La vérité et que la Dame Hanoomanjee a commis la plus grosse gaffe de sa carrière ,peu reluisante d`ailleurs, l`ors de cet incident. Elle a passé outre aux règlements du Conseil en forçant Le chef de file du PTR à céder la parole au Ministre alors que celui-ci ne voulait que donner des `personal explanations`,ce qui ne peut se faire que si le tenant de parole cède volontairement son temps, sinon celui qui se lève sur un `point of personal explanation` doit attendre que l`autre finisse son discours pour donner ses explications. La Speaker devrait savoir qu`il n`existe aucune provision dans nos `Standing Orders` pour des `points of clarification` !! C`est une gaffe qui mérite aussi de sanction. Alors les deux devraient démissioner car le temps des excuses est passé. Si les deux compères le font maintenant cela ne tient plus la route car ils le feront juste pour sauver leurs sièges. D`après l`éthique de tel comportement est jugé inacceptable. C`est comme celui qui dit `sorry` après aoir commis l`acte le plus odieux de viol et il s`en sort sans peine!!!

2. Le scandale de plagiat qui a terni comme toujours la campagne de promotion du Gouvernement pour les Jeux de îles aura fait rire plus d`un. La firme `Grey` qui a déjà empôché Rs16 millions pour un clip plagié essaye maintenant de jeter le blâme sur la Maison de productions` Fatdog`. Les ressemblances des images entre le clip local et celui des Jeux Olympiques de Rio 2016 sont tellement exactes que personne ne pourra avoir le culot de venir avancer le contraire. Alors on a cherché une explication des plus banales et farfelues car il n`y avait pas d`autres choix. Ils disent que c`est un cas de `parallel thinking`La vérité est que nous sommes devant un cas de véritable plagiat que les auteurs croyaient pouvoir faire passer sans être découverts..et ils avaient presque réussi si un oeil vigilant n`avait pas alerté l`opinion publique. Pour les Mauriciens c`est un cas de `vrai faux parallel`.