GOUVERNEMENT LEPEP : « SCANDALS LOR SCANDALS »

Le PMSD a fait placarder des affiches vantant ses soi-disants accomplissements qui sont présentés comme : « réziltats lor réziltats ».

 

Cela représente déjà un camouflet aux deux autres partenaires du Gouvernement car le message en est bien clair : « Seul le PMSD fait du bon travail ».

 

Mais les deux autres leaders sont obligés de rester bouches cousues sinon des révélations sur leurs propres agissements scandaleux vont pleuvoir et le Gouvernement va être englouti dans une tsunami.

 

Quant au fameux slogan des Bleus il serait plus juste de dire : «  Scandals lor scandals ».

 

En effet de scandales il y en a des tonnes et c`est le Gouvernement tout entier qui doit en assumer la responsabilité. Depuis le début même de son mandat Jugnauth a démarré avec un programme de vendettas politiques sans précédents. L`ancien Premier Ministre , des anciens Ministres , de nombreux cadres et fonctionnaires, les proches de l`ancien régime ainsi que tous ceux identifiés comme partisans des Rouges(e.g les humbles et honnêtes bénéficiaires de terrains, les marchands ambulants, des opérateurs du privé qui avaient secoué la domination quasi-totale de l`économie par l`oligarchie traditionelle,grâce à  la politique du Gouvernement de l`époque) ont tous subi des persécutions et des harcèlements des plus inhumains et des plus injustes. C`est cette même politique de vengence remplie de haine et de  hargne, qui avait valu à Jugnauth le titre de «  Premier Ministre sans cœur » dans les années 80`s, que nous avons vu en opération à partir de 2015.

 

Tout ça avec la participation active et crapuleuse du PMSD et du ML. Mais a-t-on oublié que ce même Duval fesait partie de l`ancien Gouvernement jusqu`à la veille des élections de 2014 ? Si Jugnauth, pour qui les principes ne veulent rien dire, fait semblant de ne pas s`en souvenir car ce n`est pas dans son intérêt, le leader du ML par contre n`a pas de mémoire courte ou séléctive au point de lui faire oublier que c`est ce même Duval qui avait défrayé la chronique avec le fameux « brand name » de « Mauritius,c`est un plaisir » au coût de plusieurs millions de roupies ! Où est passée la « moralité » qui lui avait poussé à quitter le MMM à la veille des élections de 2014 ?

 

La vérité est que nous avons en face de nous une bande de jouisseurs sans pudeur et sans amour propre, menée par un « Rambo » édenté dont seul le venin vindicatif aura conservé toute sa cruauté.

 

La liste des scandales est interminable : le démantèlement de la BAI a été motivé par une double antipathie : l`une, politique parce que Dawood Rawat était trop proche de Navin ; l`autre, d`ordre éthnique car Jugnauth n`a jamais pu se libérer de son aversion à l`égard d`une communauté particulière de ce pays. La haine a toujours conduit l`homme vers la ruine et c`est précisement ce qui guêtte l`île Maurice. L`action irréfléchie contre la BAI s`est déjà avérée catastrophique : des milliards ont été injectés à partir des fonds publics dans des institutions mises en place pour remplacer celles qui ont été détruites. Pourtant on nous avait dit que le Gouvernement n`aurait pas à dépenser le moindre sou et que les ex-clients de la BAI seraient totalement remboursés. En voulant assouvir sa soif de vengence Jugnauth a mis l`avenir même  de notre pays en danger.

 

Jamais dans les annales de notre pays n`aura-t-on vu autant de nominations de parents et des proches dans les services publics et les corps para-étatiques que sous le présent Gouvernement. Papa de Ministre, époux, épouse, fils, fille, gendre, cousin, cousine, neveu, nièce, frère et belle-fille de Ministres…..et les copines bien sûr ! Pourtant on avait dit, au lendemain de la victoire, que tous les postes seraient sujets à des appels de candidatures.Mais après les élections c`est le grand festival de nominations avec , en tête de liste, celle du Papa(Chand Bhadain) de notre sacré Ministre de la bonne gouvernance  au poste de Chairman de la DBM !!!

 

LES ACTIVITES DOUTEUSES.

Les contrats obscurs et les transactions louches n`y manquent pas : Stree Consulting fut retenu pour tout le projet de Heritage City sans appel d`offres et une enquête a été initiée sur cette affaire suite à des dénonciations et non des moindres !On ne sait plus si le projet a été bel et bien entérré ou s`il va être détérré car il est évident que de gros intérêts sont en jeu. Le prêt accordé à Lutchmeenaraidoo pour faire de la spéculation sur l`or dépasse l`entendement alors que le projet de Smart city au Domaine les Pailles piloté par lui quand il était aux Finances, a été transmis à lÌCAC pour enquête. De son côté Lutchmeenaraidoo a déclaré à l’intention de ceux qui voudraient l’entendre que lui, au moins , il n’a pas de comptes à Hong-Kong. La question est : Qui alors ?L’autre scandale qu’on semble vouloir étouffer à tout prix est la fameuse affaire de séquestration. Cela fait longtemps que les deux représentants de Dufry et Frydu ont dénoncé trois membres du Gouvernement dans un affidavit aux Casernes Centrales à l’effet qu’on voulait négocier des commissions avec eux par voie de chantage. Il ne faut pas oublier l’affaire de « bal kuler » qui a poussé Raj Dayal à la démission. Les transactions opaques pour la fourniture de gaz ménager a aussi provoqué de nombreuses réactions car le fournisseur Petretec avait été éliminé par la STC et c`est le Gouvernement qui l’a remis en selle. Le mystère sur le deal ‘Apollo Bramwell’ reste entier. Les milles contorsions pour garder cet acquéreur dans la course soulèvent plusieurs questions. Quant à Air-Way Cofee c`est la confusion la plus totale ; si tant est que même l`Administrateur provisoire a confié qu`il ne sait plus quoi faire. Le sort d`une centaine d`employés reste en suspens ; tout ça à cause de l`acharnement irrationel et vindicatif d`un Gouvernement dépourvu de tout bon sens. Même les employés ont déclaré ouvertement que : « Peu importe ce que Soornack a fait ; elle a crée de l`emploi ». D`autre part on vient d`apprendre que l`IRP a donné gain de cause au contestataire Trionex Development Ltd concernant l`appel d`offres pour l`acquisition de sutures par le Ministère de la Santé avec cette remarque accablante : « Il y a des raisons de croire que l`appel d`offres était taillé sur mesure » et récommande que l`exercice soit revu.

 

Enfin il y a la série de révélations et des `self confessions ` à n`en jamais finir : SAJ a confié qu`il avait retiré son argent de la Bramer Bank juste avant qu`elle ne soit fermée ( suivi en cela par ses proches) se montrant ainsi potentiellement coupable  de délit d`initié et il est pousuivi par un client de la banque en question ; les factures impayées de Soodhun qui sont réglées après les révélations ; l`implication du Ministre Gungah dans l`affaire NTA qui lui a valu d`être convoqué aux casernes centrales ; la présence en force des proches du Pouvoir sur la liste des soixante mèdecins récrutés par la Santé ; les tiraillements entre les membres du Gouvernement à tel point qu`il y a eu des dépositions au criminel en bonne et dûe forme ; la comparution sans fin du Senior Adviser au Bureau du PM(Prakash Maunthoora) dans l`affaire Boskalis qui a trait à des pots-de –vins allégués. Aux Casinos de Maurice, le directeur, Kurt Peter vient de soumettre sa démission et il a déclaré sans ambage qu`il l`a fait sur une question de principe : « J`ai démissioné avec effet immédiat sur une question de principe et d`intégrité.Il n y a pas de compromis sur ces deux principes ». L`ingérence est à son comble dans toutes les institutions. A la MBC,  le conflit entre le Chairman et le directeur, rivalise avec la médiocrité organique pour la primeur des actualités. Et l`affaire Trilochunv/s Jugnauth ne fait que commencer !

 

Ajoutons à tout cela la saga sans fin de Soodhun qui continue à dilapider les Pas Géométriques aux profits des promoteurs sans scrupules en dépit des nombreuses protestations des Forces vives venant de toutes les régions et il ne faut pas oublier en passant la controverse au sujet du projet de son fils sur les terres de l`état à Grand-Baie. Mais l`affaire la plus cocasse reste quand même celle du mari de Mme Boygah : le Monsieur a obtenu près de 75 hectares de barachois pour la culture de bambaras du Ministère de la Pêche sans passer par des appels d`offres et sans de «solid credentials » dans le domaine. L`ironie est que c`est bien Mme Boygah qui avait déclaré à Rose-Belle pendant la dernière campagne électorale en fesant référence à une lettre qu`elle avait elle-même écrite à l`ancien PM : « Laisse mo dir Pol zordi : chance monne talle lamain ; si moti talle lezot kitchose, aéroport ti pour moi zordi ». Espérons qu`elle n`a rien « tallé » cette fois-ci !! Le mari doit être vraiment très  content… La liste est vraiment interminable. Le reste à la prochaine fois !

 

B.K