GOUVERNEMENT LEPEP: DEBANDADE A LA PLAINE-VERTE

Le congrès organisé par le Gouvernement Lepep à la Plaine-Verte Jeudi le 24 Novembre a été marqué par des incidents très graves. Avant même le début des discours il y avait une tension palpable dans l`air. Le nombre de policiers était déjà surprenant et ils s`acharnaient à empêcher les manifestants de pénétrer dans la salle Idrice Goomany qui était clairsemée. La plupart de ces personnes étaient venues faire entendre leurs doléances au leader du MSM. Pravin Jugnauth, qui est aussi le "Prime Minister-in-waiting". Ce qui est parfaitement légitime et acceptable dans une démocratie.

 

Cependant ces malheureux marchands ambulants qui sont au bord de la ruine furent refoulés sans ménagement fesant ainsi monter encore plus la tension. Le congrès ne dura pas longtemps et la foule qui attendait dehors voulait s`adresser aux Ministres, plus particulièrement Anwar Husnoo et la PPS Rubina Jadoo, mais la police et les nombreux gros bras et garde-corps se sont interposés et la situation devint incontrôlable. La colère de la foule était à son comble ce qui obligea les policiers à entourer les Ministres et autres intervenants.

 

Le Ministre Husnoo fut évacué , entouré de plusieurs agents, de peur qu`il ne soit molesté. La dame Jadoo, qui d`ordinaire est une grande guêle, était traumatisée et aurait pu perdre connaissance sous le choc. La panique était telle que Pravin Jugnauth fut obligé de s`engouffrer dans la voiture du Ministre Soodhun qui, ayant été mis au courant de la foudre qui allait s`abattre sur toute la bande, avait déjà fait venir sa voiture en premier pour pouvoir s`échapper de cette tempête humaine. La fuite ne fut pas de tout repos car les quolibets et les cris de colère ne fesaient que redoubler devant ce spectacle révoltant.

 

Les gens voulaient exprimer leurs doléances à leurs représentants mais voilà qu`on les en empêche et, en plus, les représentants eux-mêmes qui se sauvent la queue entre les pattes.

 

Le plus grave c`est que les commentaires qui ont suivi après ne sont pas de bonne augure pour le Gouvernement. On a entendu dire par exemple ceci:"ça pa pou fini coumsa. seki finne passer zordi li selment ène réclame . pli divan kan film pou zouer pa pou gagne létemp sové." 

 

A bon entendeur salue !

 

ADMIN.