GOUVERNEMENT LEPEP FAIT DISPARAITRE LE THE

Le thé traditionel et typiquement mauricien mis dans des paquets de diverses dimensions selon leurs poids a presque disparu des rayons des boutiques et des grandes surfaces. A sa place on propose aux Mauriciens des `tea-bags` à la valeur ajoutée qui ne font pas partie de la culture mauricienne. Le paquet de thé, si on en trouve ,a vu son prix être triplé comparé aux deux dernières années. Quant aux` tea-bags`ils sont ni abordables à la grande majorité des familles mauriciennes ni valent-ils les prix auxquels ils sont vendus.

 

Comment en est-on arrivé là? C`est parce que nous avons un Gouvernement fait de` couyons`. A commencer par le Premier Ministre lui-même. Est-il au courant de ce problème? Ou serait-il complice du stratagème échafaudé pour créer cette situation? En effet il y a une explication derrière ce phénomène. Les responsables de ce dossier ont permis les gros capitalistes étrangers particulièrement les nouveaux requins chinois de venir s`accaparer de notre production locale et la convertir en produits de luxe comme si tous les Mauriciens étaient devenus des touristes dans leur propre pays ou des multi-milliardaires. Les producteurs locaux se sont laissés tenter par les grosses sommes et en l`absence totale d`une intervention gouvernementale quelconque les mannes furent ouvertes. Un quasi monopole s`y est tranquillement installé sans que le Gouvernement des` couyons` ne bronchent car, soit ils se sont aussi laissés se corrompre , soit ils ne savent même pas ce qui se passe. Ils ne sont pas les seuls. On est ébahi devant le mutisme de toutes ces forces vives qui descendent dans les rues pour des causes de moindre importance et les médias traditionels qui semblent s`intérésser beaucoup plus aux affaires de moeurs que les drames des ménages. Mais ils n`ont pas tort. Depuis que notre pays a `viré mam` tout  `finne devire enba lahaut`. Nous avons une station de télévision nationale et les radios qui consacrent des heures à des déblatérations de certains portes-paroles parlant on ne sait plus aux noms de quelles sociétés pour crier leur douleur au viol de leurs affinités ancestrâles au lieu de parler de la misère du peuple. Le mal ne fait que commencer. La deuxième étape va suivre sans tarder. Voici ce qui va se passer Ces mêmes gros capitalistes ou leurs compères vont importer du thé brut de certains pays à un prix dérisoire pour le revendre avec de gros profits. Ils l`ont fait pour le sucre et le thé ne fera que suivre. 

 

On sait que les familles traditionelles mauriciennes aiment leurs` paquets dithé`et ils ont horreur de ces sacrés `tea-bags`. Mais tant pis pour eux. Pravind Jugnauth n`a pas pensé prendre le sujet avec le Yogi qui , lui au moins, est conscient de la place qu`occupe le `tchai` dans la tradition indienne. Au lieu de `Métro Express`le Gouvernement ferait mieux de discuter du problème de provisions alimentairres qui se profile à l`horizon, avec l`Inde. Modi connait bien ce sujet et il doit lui-même être très surpris de la posture de Maurice. Pourquoi le Gouvernement persiste avec le `Métro` alors que le pays est obligé d`importer 90% de ses besoins alimentaires y compris le sucre et le thé , que nous avions l`habitude de produire en grande quantité pour satisfaire les demandes locales ainsi que de pouvoir exporter des centaines de milliers de tonnes.

 

Si Pravind Jugnauth a oublié, le Ministre Mentor pourrait lui rappeler que `Moris toulé temps ti exporte disic ek dithé`. Mais sous Pravind Jugnauth `Moris pé bizin importe tou les deux`. Le Gouvernement lepep n`a ni la vision ni la capacité nécéssaire pour diriger ce pays. Pravind Jugnauth conduit le pays droit dans le mur!