GOUVERNEMENT LEPEP: LA PAGAILLE CONTINUE

Intérrogé par des journalistes au sujet d`un éventuel conflit entre lui et son fils, Pravind, à l`issue d`une cérémonie à l`Apravasi Ghat,Mercredi 02 Novembre, Anerood Jugnauth a eu la réponse suivante:"C`est à zotte de juger , examiner et tire zotte conclusions".

 

De son côté Ivan Collendavelloo, leader du ML, fustige Marc Hein, proche du PMSD,pour ses déclarations suivant le limogeage de Megh Pillay. Marc Hein avait révélé qu`il ne s`était pas rendu à la réunion du Board par principe, ayant reçu la convocation trois heures seulement avant la réunion.Marc Hein laisse comprendre aussi que Xavier Duval, leader du PMSD, serait" inconfortable" avec la décision du Board de limoger Megh Pillay.La pagaille commence.

 

D`autre part le Ministre de la Bonne Gouvernance, Roshi Bhadain,ne pense pas que la méthode utilisée par le Board soit conforme avec les principes de la" bonne gouvernance", surtout pour une compagnie qui est côtée à la Bourse. Comme pour se démarquer des autres , il s`est arrangé pour rencontrer Megh Pillay et après un premier rendez-vous raté, les deux ont pu se voir pour confirmer ces faits accablants:" Si ses droits ont été lésés, Megh Pillay peut réclamer justice et demander réparation. Si le Conseil d`Administration a pris la bonne décision , il n`a pas à avoir peur. Au cas contraire, il doit subir les conséquences. Ce dont je suis sûr, en termes de bonne gouvernance, c`es que rien n`a été respecté." La pagaille s`intensifie.

 

On ne saurait être plus explicite que ça pour dire ce que le Premier Ministre, responsable d`Air-Mauritius, n`arrive pas à dire, à savoir que les membres du Board qui ont pris la décision de limogeage ont commis une faute très grave. Comble de ridicule, Anerood Jugnauth, le grand légiste, déclare qu`il n`a pas encore analysé l`aspect légal de cette décision, comme quoi il faudrait être  grand expert pour deviner que tout a été fait selon un plan très bien préparé et avec un objectif bien précis. Anerood Jugnauth serait-il incapable de porter un jugement sur une affaire aussi simple alors que Roshi Bhadain lui, affirme qu`il y a eu maldonne? Qui va avaler une telle énormité? La vérité est toute autre.

 

Revenons  à la déclaration du Premier Ministre invitant le public à tirer ses propres conclusions: Nous avons "jugé, examiné et tiré nos conclusions". Les voici : Il y a bien un conflit déjà entre le père et le fils. Pravind ,poussé par une bande de laquais impatients de lêcher les bottes du nouveau chef, est trop pressé à prendre la place du père qui,  plus circonspect, aura choisi d`attendre le bon moment. Anerood sait que le passage du poste de PM de père en fils passe très mal dans l`ensemble de la population et il voudrait appliquer un scénario plus acceptable : se mobiliser dès maintenant pour des élections anticipées et préparer le terrain avant de se retirer. Il fera deux choses en même temps: passer le témoin à son fils sur une base de transition seulement et annoncer que des élections générales s`ensuiveront quelque temps après sans annoncer de date car cela relèvera des prérogatives du nouveau PM c-à-d Pravind Jugnauth. Notre analyse va beaucoup plus loin et nous osons avancer que ce plan a été testé auprès d `un allié potentiel, aujourd`hui dans l`opposition.

 

Voilà pourquoi Anerood Jugnauth laisse parler Bhadain pour donner le signal qu`il faut à cette bande de laquais qui menacent de faire tout capoter de par leur empressement. Cependant il y a une chose qui va arriver: son plan provoquera l`éclatement de son Gouvernement car les autres partenaires ne se laisseront pas faire. Vous croyait que cela l`inquiète? Au contraire ça ferait partie du plan car cela ouvrira la voie à un autre "re-make".

 

Mais il y a une autre conclusion beaucoup plus accablante qu`on est obligé de tirer de tout ça: Anerood Jugnauth fait tout pour faire avancer l`intérêt de son fils et de sa famille au risque de faire reculer encore plus le pays. Et la pagaille continue!!

B.K