GOUVERNEMENT MSM : LE GRAND SOUTIREUR

L`incident de Poudre d`Or où le mari de Sandhya PPS et membre du MSM aurait fracassé le fencing de Mr Persand à coup de JCB  est l`illustration parfaite d`un Gouvernement qui a perdu tout contrôle. Au No 10 les députés et candidats potentiels du MSM sont en guerre permanente alors qu`au No 6 c`est une bataille sournoise que se livrent les trois députés de la Majorité, à tel point que quand Gungah s`est fait insulter à Fond-du-Sac ses deux compères se sont arrangés pour disparaître dans la nature le moment que la colère des habitants se calme un peu ,ce qui malheureusement pour eux ne semble pas se profiler.

l`important dans tout cela est la posture du leader du MSM qui est aussi le PM du pays. Quand un des proches du MSM se permet de se foutre de la loi c`est une claque magistrale qu`il porte au Chef même du pays car c`est lui le garant du`Law and Order`.Pire c`est encore plus humiliant pour le Ministre Mentor. Au No12 c`est Jhugroo et Bobby qui sont à couteaux tirés. Au No13 Jahangeer donne du fil à retordre au MSM et le leader a dû rappeller tout le monde à l`ordre sauf que tout le monde s`en fout!

Comment en est -on arrivé là alors que le mandat obtenu en 2014 semblait décisif? La réponse n`est pas difficile à trouver. Le vertige du pouvoir qui aura poussé les Jugnauth`s dès le début à mettre en place une machinerie de vengeance touchant l`ancien PM et ses proches collaborateurs ainsi que des hommes d`affaires tels que les Rawat et les Bhunjun etc. a fait oublier à ces hommes que le devoir premier d`un Gouvernement est de gouverner le pays dans la justice et la transparence. Du moment que ces principes furent abandonnés au départ même on ne pouvait que s`attendre à une série de catastrophes.

Et comble d`ironie les catastrophes politiques sont accompagnées par des catastrophes naturelles contre lesquelles le même Gouvernement n`y peut rien car il a préféré se concentrer sur la vendetta et les projets de luxe qui font pleuvoir des commissions mirobolantes dont se délectent certains que nous connaissons tous. Au lieu de rêver de la statue de Liberté sur le rond point de Phoenix que le faux Sheikh a déjà baptisé`New -York City, le Gouvernement ferait mieux de construire les drains partout où il se doit avant d`être emporté par la vague de colère qui menace de submerger la Maison du Gouvernement avant même les consultations populaires.