HERITAGE CITY: LES ZONES D`OMBRE

Le Gouvernement a officellement annoncé que le projet`Heritage City`tel qu`il avait été conçu au départ a été définitivement abandonné. Cependant on aura droit à une autre version du fantasme sous l`appellation prémonitoire de `Administrative City`. Ce qui dans le jargon urbaniste veut dire `ville morte`.Le contraire nous aurait étonné car la vocation première d`une cité administrative est justement d`être une enclave où se terrent tous les commis de l`Etat, les Ministres et leurs laquais,loin de ces mémes citoyens qui les ont mis là où ils sont. Les centres administratifs n`ont pas besoin d`être au milieu des champs pour produire l`efficience. Les bâtiments qui les abritent dans les villes sont  tellement hermétiques que les visiteurs  qui s`y rendent sont presque terrorisés, tellement l`ambiance est austère. Quant à ceux qui y travaillent, le comfort des lieux n`a rien à envier aux bureaux des plus luxueux qu`on puisse trouver dans le pays entier. De toute façon les syndicats sont là pour s`assurer que les conditions de travail sont dans les normes.

 

Pourquoi alors une ville administrative? Londres, Paris, Washington D.C, Berlin, Delhi, Pretoria,Beijing, abritent les assises parlementaires et tous les secteurs liés à l`administration politique des pays concernés depuis des lustres sans pour autant freiner les développements de plusieurs autres axes de gestion . C`est ainsi dans tous les pays où l`on respecte le statut unique d`une capitale. A Maurice on essaie de justifier ce fantasme en arguant que le déplacement des gens vers ces nouveaux centres sera plus facile. Cela est complètement faux car le problème de la congestion est un corollaire intrinsèque de la convergence des foules. Le problème n`est pas le lieu mais les accès.  Rien qu`avec les quelques infrasructures additionelles déjà entamées sous le précédent Gouvernement, on aura rendu le déplacement vers la capitale beaucoup plus fluide. Quant à l`autre argument, à l`effet que le Gouvernement débourse trop en termes de location, donc il faut construire ses propres espaces,il n`est pas nécessaire de sortir de la capitale pour le faire. Dans les quatre coins de l`emplacement des casernes centrales on peut facilement ériger quatre blocs de dix niveaux chaque, ce qui nous donnera quarante niveaux d`espaces ,plus qu`il n`en faut pour abriter tous les Ministères pendant vingt ans au moins. Il y a aussi l`emplacement de la Rue Edith Cavell qui abritait jadis les bureaux du Ministère de l`Education, où on peut construire des immeubles qui feraient pâlir Air- Mauritius Building, MT, SBM Tower, le Sun Trust à côté (Sic!) et tant d`autres. Sans oublier le site du non-starter `Neo Town` oú l`imprenable vue sur l`océan pourrait inspirer nos penseurs souvent à court d`idées. Alors pourquoi n`y avoir pas pensé? 

 

La réponse est simple : parce que l`idée derrière Heritage City n`a jamais été de résoudre un proplème d`espace pour le Gouvernement mais de construire un monument pharaonique en hommage à un mégalomane obstiné à entrer dans l`histoire à travers des gigantesques structures sur les modèles des Sphinx et des Pyramides, le Sun Trust n`étant pas suffisant. Que peut -on reprocher à l`empereur soleil s`il a été encouragé en  cela par nul autre que son propre Ministre de la Bonne Gouvernance et un VPM qui se proclame, avec fièrté , d`être son esclave? 

 

L`enterrement de Heritage City relève d`une panique anticipée: on a préssenti la catastrophe à venir et les montagnes de critiques qui s`ensuivraient. Par contre l`annonce de la construction d`une cité administrative n`a aucun sens sauf que de servir comme un `face-saving device`. L`un et l`autre représentent le même délit : gaspillage de fonds publics.

 

LES ZONES D`OMBRE

Le fait d`avoir entérré Heritage City ne peut occulter certaines questions très pertinentes:

1. L`idée d`utiliser les` designs` et autres  services de Stree Consulting pour l`autre projet annoncé ayant été écarté, il est clair que Rs.155m `finne alle dan dilo`

2. Qui doit dans ce cas en assumer la responsabilité? Selon le PM, l`ensemble du Cabinet avait approuvé le projet, donc tous les Ministres sont responsables. Mais c`est seulement quand l`actuel Ministre des Finances a déclenché l`assaut que des voix ont commencé à se faire entendre. Doit-on donc en déduire qu`il n`y aurait aucune différence entre l`esclave auto-proclamé et les autres Ministres, y compris les deux partenaires/leaders , Duval et Collendavelloo ? C`est sur les épaules de tels suiveurs que repose l`avenir de notre pays? 

3. Le fait même qu`il n`y a pas eu d`appel d`offres pour un projet d`une telle envergure et que le contrat fut alloué directement à Stree Consulting soulève d`énormes doutes? Il y a définitivement quelque chose de louche dans toute cette affaire. Comment savoir la vérité?

Le Grand Argentier semble être très remonté  contre la façon dont le projet Heritage City avait été conçu et piloté. Il est fort à parier qu`il ne sait pas lui-même toute la vérité. Est-ce qu`il aura le courage de mettre sur pied une commission d`enquête sur cette affaire pour  en éclaircir les zones d`ombres?

 

 

B.K