alvaro mauritius poice, labour party

LA POLICE DE LA HONTE

Les images parlent d`elles-mêmes. On a vu sur tous les réseaux comment la Police des Jugnauth fait le travail malpropre du Gouvernement lepep et le MSM. Des policiers , parmi lesquels se trouve une constable, déchirent des affiches réclamant une Commission d`Enquête sur Alvaro Sobrinho. Les Jugnauth se sont sentis visés par cette action et ont ordonné à la Police d`aller enlever toutes ces affiches. La Police n`agit pas de son propre gré pour ce genre de travail malpropre. Le Commissaire est devenu un outil entre les mains des Jugnauth et du MSM. C`est leurs intérêts qui sont servis quand on déchire des affiches défavorables au Gouvernement.

 

On s`attend à ce que les forces vives de ce pays réagissent. Il n`est pas interdit de dire haut et fort ce que pense un peuple , y compris par voie d`affichage, pourvu que le contenu ne soit pas diffamatoire ou provoquant au point de pousser à des émeutes. Alors qu`est-ce que le nom de l`imprimeur vient faire dans une simple affiche qui exprime une demande populaire totalement pacifique et justifiée? Les lois sont faites pour prévenir des abus pas pour s`en abuser soi-même. Le Gouvernement semble n`avoir rien d`important à s`en occuper et il passe donc son temps à courir après ceux qui veulent faire bouger les choses. 

 

Après trois mois de vacances les Jugnauth nous gratifie d`une séance parlementaire morose et sans vie. l`Opposition ne contrôle pas l`ordre du jour. Quand un Gouvernement est déterminé à bâcler les travaux il sait comment s`y prendre. Voilà pourquoi il faut transférer l`action en dehors du Parlement et mobiliser le peuple. Le vrai combat se trouve sur le terrain au milieu des masses. Le Gouvernement n`est pas léthargique; il fait semblant. Entretemps il a recours aux tactiques des crapules: saboter les adversaires par tous les moyens. Il ne faut pas lui laisser le champs libre!