L'Apologie de la médiocrité

Armand Maudave écrivait il y a plus de 20 ans, avec un coup de plume dont il détient le secret, un article intitulé - L'apologie de la médiocrité ou il s'amusait à parodier ces médiocres qui, tels des tonneaux vides , font le plus de bruit.

 

En 2018, nous nous retrouvons dans une situation de médiocrité absolue avec un gouvernement qui ne cesse de décevoir mais ne cesse de faire sa propre publicité au risque de se ridiculiser.

 

Le porte parole du gouvernement, Etienne Sinatambou ,en apprenti Goebbels, nous a habitué à des perles, les une plus farfelues que les autres. Pour les élections partielles au No.18, il avait d'abord affirmé que le MSM serait fou d'aligner un candidat, puis commentant les résultats des partielles, au bout d'un calcul burlesque, trouvait que   65% des électeurs avaient voté contre Arvin Boolell. Puis vint la cerise sur le gâteau avec ses déclarations fracassantes concernant le fameux protocole sur les sinistrés du cyclone - les biscuits et de l'eau suivi des matelas.

 

Pour ne pas être en reste, notre ministre plaisir, Anil Gayan nous fit un beau numéro concernant la présence de requins dans nos parages, mais la médaille d'or de la médiocrité devrait sans conteste revenir au Premier Ministre Pravind Jugnauth.

 

Ayant accédé au poste de Premier Ministre par un arrangement entre père et fils, sans passer par les urnes, il partait déjà avec un sérieux handicap. Son absence de charisme et de leadership lui ont d'avantage compliqué la tache. En voulant se faire remarquer dans toutes ses sorties, il a frisé le ridicule, à commencer par sa tenue vestimentaire de ville pour faire la tyrolienne à Rodrigues suivi de ses vidéos en boucle à la MBC TV.

 

Tout cela  nous confirme qu'un leader ne se fabrique pas, malgré tous les efforts de son équipe de la com et la boite à propagande qu'est la MBC 

A.J