LE DEFI AUQUEL FAIT FACE PRAVIND JUGNAUTH

Comme nous l`avions prévu le mystère entretenu autour du Ministre "communaliste" s`est évaporé très vite. Les mêmes journalistes qui voulaient soi-disant garder le secret et priaient Pravind de prendre les mesures appropriées pour éviter des dérapages, ont jugé que la vérité est faite pour être proclamée non pour être camouflée sous les nappes de la Cuisine. Espérons que cette faute professionelle ne se répète plus et que les principaux concernés arrivent à faire la différence entre le devoir de journaliste et le rôle inélégant de passeur d`information.

 

En tout cas les évènements nous ont donné raison. Aujourd`hui tout le monde sait que ce Ministre infecte s`appelle Soodhun. Et tous les Mauriciens savent aussi ce qu`il avait dit à cette fameuse réunion. Mais ces insanités n`ont pas provoqué des dérapages communales. Pourquoi? Parce que les Mauriciens ne sont pas aussi couyons que leur Gouvernement, heureusemant!! Ce qui est certain cependant est qu`ils s`attendent à des actions concrètes de la part du Premier Ministre que les deux journalistes  ont tenté de peindre comme un "genteman". Nous, comme tous les Mauriciens honnêtes, pensons que Pravind Jugnauth ne révoquera pas Soodhun. Encore moins l`esclave ne démissionera pas. Alors pourquoi tout ce cinéma? Certains veulent "passe dibeurre avec Pravind". Nous voulons en connaître la raison. Pourquoi certains journaux n`ont pas reproduit les propos dignes de respect prononcés par Navin Ramgoolam condamnant le comportement du Gouvernement qui a adopté comme sa stratégie la carte communale? Quand il s`agit des coffres-forts ils sont les premiers à en faire état mais dans l`affaire `Med-Point` c`est le `black-out`total. Dans quel pays au monde a-t-on vu un Premier Ministre nommé par son père et attendant un verdict du Privy Council sur sa condamnation à purger une peine de prison, faire comme si rien n`était et se montrer arrogant et menaçant en plus? Oui il y a un pays. Il s`appelle Maurice. Où les forces actives dans le monde des affaires et des médias traditionels préfèrent voir l`épaisseur de leur porte-feuilles que l`importance de s`engager à faire régner la justice dans chaque sphère de la vie.

 

De toutes les façons on a depuis longtemps accepté le fait que les principes se sont volatilisés dans de nombreux secteurs qui jadis agissaient comme des éclaireurs dans le domaine public. Mais ça c`est un autre débat. La nostalgie des années révolutionnaires quand la flamme de la lutte anti-impérialiste et anti-capitaliste chauffait les coeurs de notre jeunesse ne va pas aider à changer le monde. Il nous faut un nouvel engagement mais avec les mêmes meneurs des années 70`s car ils sont les seuls à pouvoir faire les sacrifices que demandent le véritable combat...celui de se battre contre tous les exploiteurs et les jouïsseurs de la planète. A Maurice cela veut dire simplement qu`il faut tout faire pour botter le Gouvernement des Jugnauth et des vermines communalistes hors du Pouvoir le plus tôt possible. La victoire du PTR à la partielle au No.18 marquera un bon début et nous savons que l`alternative la plus sûre à cette pourriture de MSM/ML+ TRANSFUGES reste les Rouges. Navin Ramgoolam a montré son courage et sa résiliation avec humilité. On sait que des Ministres furent obligés de démissionner sous Navin Ramgoolam pour des faute moins graves que les milles bêtises de Soodhun. Pravind Jugnauth aura-t-il le courage de révoquer Soodhun?

 

Vous croyez qu`il y a suspense à la Hitchkok? Attendez voir. Comme le dit bien le `citoyen commun`: "Ene fer foutte demission pa pou énan"

Et alors?