Le Dr Navin Ramgoolam - La Law Reform Commission menacée

Au cours de sa conférence de presse à l’hôtel Voilà Bagatelle, le Dr.N.Ramgoolam a exprimé son inquiétude sur le sort des membres de la Law Reform Commission.

 

Le mandat des membres a été réduit de 5 à 2 ans. L’attorney General a la prérogative de nommer et de renvoyer des membres sans justification aucune. L’attorney General s`auto-proclame président de cette instance, et se prévaut du droit de réclamer des dossiers et informations à d’autres juridictions et d’entamer des enquêtes. L’attorney General, selon notre Constitution, est habilité à prodiguer des conseils non-partisans au Gouvernement du jour et à être son principal conseiller légal.

 

Dans ce cas précis, l’Attorney General veut opérer au delà de ses attributions et  s’ingérer dans des enquêtes. Le Gouvernement n’a pas appris sa leçon suite aux déboires de l’ancien Attorney General, Ravi Yerrigadoo au sujet de sa démarche maladroite en Italie.