Le Dr Navin Ramgoolam - L'Attorney General n'a pas le droit de s'arroger du droit de décider des sentences'

Le Dr Navin Ramgoolam a aussi abordé les dérives de l’actuel Attorney General. Apres sa mainmise sur la Law Reform Commission, le voilà qui en rajoute une couche pour le Sentencing Policy du judiciaire.

 

Les sentences après des procès en cour ont toujours été la prérogative du Chef Juge et du Judiciaire, mais maintenant l’Attorney General veut s’approprier ces droits en décidant des sentences à être appliqués. Le Dr Navin Ramgoolam a dit attendre la réaction du Judiciaire et le la profession légale sur ce sujet.

 

Le Judiciaire est le dernier rempart contre les abus du Pouvoir et doit rester totalement indépendant de l’exécutif. Autre point soulevé par le leader du PTR, concerne les peines imposées par les Magistrats des cours de justice. Actuellement, lorsqu’un Magistrat prononce son verdict, c’est final. Si l’accusé se sent lésé, il peut faire appel dans un délai de 7 jours. Mais selon la nouvelle loi, le Magistrat peut dans un délai de 7 jours, modifier la sentence prononcée. Du jamais vu dans les annales du judiciaire !!! 

 

Désormais il ne fait plus aucun doute que les Jugnauth`s sont sur le point d`instaurer un Régime sur le modèle des dictatures les plus infectes dans notre partie du monde. Alors que l`Afrique se débarrasse de ses dinosaures les Jugnauth`s nous ramène vers les tunnels obscurs de l `autocratie, car qui d`autres que les Jugnaiuth`s décident au sein de ce Gouvernement de la marche de l`avenir?