LES CHAGOS AU CIJ---DECEPTION PROGRAMEE

La question du Chagos revient au devant de l`actualité. On nous annonce que c`est le Ministre Mentor qui va diriger la délégation mauricienne et le Premier Mistre va les rejoidre ensuite. Le mode de la démarche mauricienne porte dès le départ un coup terrible à l`image de la nation. Nous vous en donnons cinq raisons-

1. La composition de la délégation est hautement partisane donc l`image est celle d`un combat entamé à des fins politiques pour essayer de redorer un peu le blason du MSM. Les Chagos n`est cependant pas une propriété perdue appartenant aux Jugnauth comme le Sun Trust Building que père et fils partent rélamer aux Anglais. Il s`agit là d`un combat national et c`est en tant que nation qu`il fallait l`entamer. Mais les Jugnauth ont choisi d`en tirer un capital politique sur le dos de la patrie.

2. Cependant quand toutes les Parties seront en présence de la composition de la délégation à la Haye, l`image des deux chefs fera rire bien de gens. Voilà un Papa et son Fils qui viennent revendiquer la souveraineté sur un térritoire que les Anglais ont gardé avant de donner à Maurice son indépendance. La perception de tous sera que Maurice est pire que les dictatures du tiers monde car dans ce cas il s`agit non pas d`un Parti ou d`un individu mais d`une famille c-a-d une dynastie. Et quand ils apprendront que le Papa a intrôné le fils comme Premier Ministre sans passer par des élections l`image de Maurice subira un rude coup. Quel respect aura-t-on pour des hommes qui n`ont aucun sens de l`éthique et qui ont bafoué les principes les plus élémentaires de la démocratie?

3. Les contradictions sont tellement flagrantes que la démarche finira par être perçue comme de la politique de bas étage -D`un côté les Chagossiens colportent l`espoir d`un retour sur l`ïle ; de l`autre côté le Premier Ministre déclare clairement que rien ne changera au cas où une opinion favorable est obtenue.

a) Olivier Bancoult parle de lutte en faveur d`un peuple opprimé et révèle la promesse faite à sa mère -"Nu pou retourne lor nu Chagos"    b) Pravind Jugnauth déclare que cette démarche " ne constitue pas une confrontation entre états..nous reconnaissons l`existence de cette base et acceptons son fonctionnement continu conformémentau droit international"

Pour Pravind Jugnauth il suffit que l`Angleterre reconnaisse la souveraineté de Maurice sur l`archipel et le tour est joué.

4. La vérité est que la lutte dont parle Bancoult et les autres naïfs ou ,pis encore, les sacrés hypocrites, ne fait pas du tout partie de l`agenda gouvernemental. Qu`on cesse désormais à faire la comparaison entre le cas des Chagossiens et celui des Palestiniens. Les Palestiniens donnent leurs vies pour récupérer chaque pouce de leur térritoire conquis et occupé. On appelle cela la lutte véritable. Il n`y a pas de double langage sauf sur les lèvres des traîtres et des vendeurs qu`on retrouve un peu partout d`ailleurs.

5. Admettons qu`une opinion favorable soit obtenue, mais qui n`est pas garantie, qu`est-ce que cela va changer dans la situation actuelle? La base restera en place, aucun Chagossien ne sera autorisé d`aller s`établir dans l`île en permanence, personne ne pourra aller visiter l`archipel sans permission des occupants, d`autres Chagossiens resteront bien casés à Crawley serrant leurs passeports britanniques fièrement contre leurs coeurs en attendant de devenir `full british citizen`, et le reste du contingent continuera de rêver à partir de Maurice d`un retour mille fois annoncé mais jamais réalisé.

Conclusion-On a choisi de faire de la question chagossienne une affaire de politique partisane et on récoltera au bout du compte le seul résultat possible - LA DECEPTION SUR TOUTE LA LIGNE!