LES CHAGOS : LE BLUFF DES JUGNAUTH

Le discours de Pravind Jugnauth à l`ONU aura surpris ceux qui s`attendaient à autres choses selon la logique des Jugnauth. Quand Anerood Jugnauth avait repris la question de Diégo il avait promis aux natifs qu`il ferait tout pour qu`ils puissent un jour retourner sur leur terre natale. Mais son fils fait le contraire. Il promet aux Américains que rien ne va changer sauf qu`ils auront à signer un nouveau bail avec Maurice , dépendant du verdict de la CIJ, au lieu de l`Angleterre. Depuis le début nous avions signalé que Jugnauth voulait simplement créer une diversion afin de faire oublier les milles scandales du Gouvernement lepep. Pour ceux qui connaissent l`Histoire il est clair que ni Anerood, ni le MSM, n`étaient motivés par un principe idéologique quelconque car ils ne sont jamais engagés derriére le combat des Chagossiens. Au contraire on se rappellera du cynisme avec lequel ils parlaient de ces gens qui " finne zis amuser avec largent compensation".

 

Donc l`espoir que les Jugnauth avaient suscité dans les coeurs de nos compatriotes des iles n`a été qu`une illusion et surtout une duperie. On sait que les Américains ne permettront jamais une installation permanente des natifs sur le territoire aussi longtemps qu`ils vont l`utiliser comme base militaire. On l`avait dit : les Yankees n`ont pas de sentiments; ils ne connaissent que leurs intérêts. Dommage que nous ayons un Premier Ministre sans aucune motivation idéologique de Gauche car dans les circonstances présentes les Impérialistes sont devenus mille fois plus arrogants et téméraires quand ils sont confrontés par des revendications justes et légitimes. Adieu Diégo aussi longtemps que les Jugnauth seront là.

 

On est vraiment de tout coeur avec nos fréres et soeurs des Chagos et on garde l`espoir qu`avec un Gouvernement Travailliste leur destin prendra une meilleure tournure. Anerood avait promis de les emmener sur leur terre natale par bateau mais force est de constater que les deux Jugnauth"Papa-Piti" les ont mené en bateau tout court. La vérité est écoeurante:"Banne Jugnauth finne bien couyonne les pov ilois". Mais on s`en souviendra pour les prochaines élections!