LES CINQ VERITES SUR AIR MAURITIUS

Il faut tirer les choses au clair une fois pout toutes sur les problèmes d`Air Mauritius`. En voici les cinq vérités:

1. Les Jugnauth`s, comme pour le `Métro Léger` avaient juré qu`ils allaient résilier le contrat d`achat des appareils A350 passé par le précédent Gouvernement sous prétexte qu`il y aurait eu des magouilles dans la transaction. Une enquète fut commanditée au début de 2015 mais laquelle  ne trouva aucune suite. Ce qui voulait dire qu`il n`y avait eu rien de suspect dans l`affaire mais par pudeur les Jugnauth`s ne voulaient pas publier la conclusion.

2. La preuve que le Gouvernement de Navin Ramgoolam avait fait le bon choix pour ce qui est du type d`appareil allait être fournie par les Jugnauth`s eux-mêmes. Au lieu d`annuler la commande ils choisirent d`en ajouter deux appareils en plus. Alors le total serait de 8 au lieu de 6......sans aucune explication!

3. Le Gouvernement de Navin Ramgoolam ne voulait pas prendre trop de risques car la dette de la compagnie serait trop lourde. La stratégie était de faire entrer les revenus et dans le temps décider d`en acheter d`autres appareils selon l`évolution de la situation. En parallèle il fallait rentabiliser les autres créneaux afin d`élargir les sources de revenus. C`était de la bonne gouvernance.

4. Les Jugnauth`s avaient fait fi aux conseils des spécialistes qui recommandaient le maintien des décisions prises avant , à savoir qu`il fallait continuer sur la même ligne que le précédent Gouvernement. Mais certains avaient flairé les `perspectives pécunières` dans ce genre de `deal` qui sont énormes. Comme dans l`affaire `Dufry/Frydu`on pensait remplir certains coffres spécifiques.

5. La débâcle financière de la compagnie nationale d`aviation est le résultat d`une série de mauvaises décisions à partir de 2015. Il ne faut pas blâmer les pilotes ou persécuter Hofman comme quoi le malheur proviendrait de leurs actions syndicales pourtant légitimes dans toute démocratie. Les Jugnauth`s et leurs complices veulent noyer le poisson. Ils ont peur de la vérité. La source des problèmes est le `total mismanagement` qui caractérise la compagnie à cause des` continuous interferences`des hommes du Sun Trust` et les` sorciers` du PMO.

Cocnclusion: Si Pravind Jugnauth est convaincu que sa volte face sur ce sujet n`a rien de suspect et n`est pas une énorme gaffe, aurait-il le courage de mettre sur pied une véritable commission d`enquète pour faire toute la lumière sur le sujet?