LES DERIVES DU GOUVERNEMENT DES JUGNAUTH`S

Le peuple a raison de s`inquiéter de la situation dans le pays. Infesté par les fléaux que tout le monde connait le pays se voit maintenant confronté à des conflits d`ordre communautariste avec la montée d`un langage sectaire difficilement camouflable de la part de certains qui se veulent proches et ardents défendeurs du Régime. En voici les peuves.

1. A chaque rassemblement dans le cadre du `Divali`dont la célébration s`étalera sur une semaine entiére du côté du Gouvernement et des associations qu`il patronne on entend des discours hautement provocants et divisionistes. Il est totalement déplacé de polémiquer sur un sujet tel que le recensement l`ors d`une fête religieuse alors que le recensement se fait automatiquement chaque dix ans d`après la loi et les Conventions signées par Maurice en tant qu`Etat souverain et membre de l`ONU. Le problème n`est pas l`exercice en lui-même mais le fait d`obliger les citoyens à déclarer leurs appartenances éthniques ( et religieuses par extension) alors que l`ONU a exigé que l`Etat mauricien prenne les mesures appropriées pour éliminer cette obligation dans le cas des candidats qui se présentent aux élections. Le dilemne est donc réel. Un pays membre ne peut tourner le dos à l`ONU. Mais comment faire cela sans amender la Constitution? Et comment demander aux citoyens à ne pas déclarer leurs appartenances ethniques alors que le formulaire doit être conforme aux articles de la Constitution? Donc dans ce genre de situation il faut dégager un consensus national en passant par une vaste campagne d`explications et rassurant tout le monde que l`exercice entrepris par Statistics Mauritius pour le besoin d`archives est valable comme référence pour ceux qui veulent savoir comment la population mauricienne est répartie dans sa multiple diversité. Mais le Gouvernement a choisi la voie de la provocation et de se cacher derrière des pyromanes en manque de publicité mais qui peuvent facilement mettre le pays entier en feu et en flammes. Il faut arrêter cette dérive sinon Maurice deviendra un brasier.

2. L`autre provocation vient de la part du Gouvernement directement. Les deux nominations faites récemment à` l` Electoral Supervisory Commission` et son corollaire` l `Electoral Boundaries Commission`sont de nature partisane donc contre l`éthique qui gouverne ces deux Instances. L`indépendance et l`impartialité totale de ces deux Organismes sont à la base même de leurs crédibilités respectives. Les élections dans notre pays sont rarement contestées parceque la population a confiance dans nos institutions. Les paramêtres ont été respectés jusque là. Cependant le moindre écart de ces principes fondamentaux feront écrouler tout l`édifice. Il est connu de tous que Sharmila Ori et Ragavoodoo sont des proches du MSM, donc difficilement neutres devant l`opinion publique. Quand le peuple perd confiance dans une Institution celle-ci n`a plus sa raison d`être. La dérive du Gouvernement de ce côté-là est fatale. La confiance dans le processus électoral est ébranlée. Aucune élection ne va jouïr du même calme et stabilité dont on a connu jusque là. Le comble est que tout cela se fait dans une ambiance de frénésie sectaire et que ces deux nominations sont pavanées comme étant la concrétisation de la politique de `Noubanisme`!!! Le Gouvernement et le MSM semblent s`en régaler.