LES DIRIGEANTS SANS HONTE

"Ceux qui se ressemblent s`assemblent". Tout le monde connait ce dicton. Il s`applique bien à certains dirigeants politiques contemporains qui font fi aux principes démocratiques et au sens de l`honneur. Pour eux le Pouvoir doit être retenu à n`importe quel prix. Non pas pour servir le pays mais pour sauvegarder leurs intérêts personnels et les patrimoines familiaux. On peut dresser un parallèle entre Pravind Jugnauth et deux autres chefs de Gouvernement qui font l`actualité ces temps-ci.

Jacob Zuma contre qui de nombreux charges se sont accumulés depuis qu`il est au Pouvoir a été contraint de démissioner après des mois de tergiversations. Il a tenté jusqu`au bout de retarder son départ forcé mais quand la pression est devenue intenable ,car on projetait de le destituer par voie de motion parlementaire, il a cru bon de partir pour éviter une humiliation encore plus catastrophique.

En Israel, pays où les sionistes semblent avoir tout sous contrôle, le Premier Ministre Netanyahu dont la politique est pourtant en parfaite harmonie avec les  extrêmistes juifs, est confronté à une affaire de corruption qui est devenue très grave. La Police israelienne dont la loyauté envers le Gouvernement ne saurait être remise en question, s`est vue quand même obligée de recommander de poursuite contre Netanyahu parce que les preuves sont trop accablantes.Cependant c`est le Procureur Général qui doit prendre la décision. Et il se trouve que celui-ci est très proche du Premier Ministre qui l`a d`ailleurs nommé au poste qu`il occupe. Alors commence une véritable saga. Netanyahu insiste qu`il n`a rien fait de mal et refuse de démissioner. Au moins on peut s`attendre à une poursuite impartiale et tout le monde se pliera au verdict éventuel de la Cour. Mais on n`est pas si sûr. Les Israeliens attendent avec impatience la décision du Procureur et les médias se font un devoir de rappeler qu`un autre Premier Ministre , Ehud Olmert avait été condamné pour une affaire de corruption dans un passé récent. Dans le cas de Netanyahu il s`agirait de sollicitations pour obtenir des cigares et de spiritueux qui coûtent vraiment cher au pays des sionistes.

 A Maurice le Premier Ministre actuel , qui a été placé à ce poste par son père , ce qui est déjà un gros scandale, a obtenu un sursis dans une affaire de conflit d`intérêt de par le fait que la Cour Suprême a reversé sa condamnation précédente par la Cour Intermédiaire. On attend désormais le verdict du Conseil Privé puisque le DPP en a eu recours. Nous avons donc un Premier Ministre qui pourrait aller en prison à n`importe quel moment. Mais même s`il s`en sort avec  un jugement favorable les doutes persisteront car il restera toujours un Premier Ministre qui n`a jamais été plébiscité par le peuple! Dans ce genre de situation les hommes d`honneur choisissent la voie la plus logique et honorable : proclamer des élections générales et essayer d`obtenir une légitimité par une victoire avec en plus un droit moral pour diriger le pays.

Mais au lieu de faire ça Pravind Jugnauth, sous la baguette d`une clique désormais en charge des menus à l`intérieur d`une cuisine renovée, joue une carte encore plus infecte et dangereuse. Le fils veut surclasser le père dans la manipulation de la mare communale. La religion est devenue entre ses mains un outil pour raviver les reflexes d`ordre communal et on en voit déjà les résultats dans les postures de certaines organisations socio-culturelles. La division n`a jamais servi à faire avancer des bonnes causes; elle a été au contaire la cause principale du retard et du recul d`un peuple à construire une nation. A l`aube d`un demi-siècle de notre Indépendance nous avons le malheur d`avoir comme Premier Ministre quelqu`un qui porte un patronyme associé à tout ce qui est anathème au concepte de "Nation Building". Tel père , tel fils, voilà notre drame.