LES JUGNAUTH ET LA VENTE DE BRITAM KENYA

Pas un seul jour ne se passe sous les Jugnauth sans un nouveau scandale encore plus ahurissant. A-t-on vu un Gouvernement qui se respecte admettre qu`il ne sait pas lui-même pour quelle somme un de ses biens fraîchement exproprié de manière illicite, a été vendu? Cela se passe "only" avec les Jugnauth car ils sont vraiment exceptionels. La saga de la vente de Britam Kenya suite au démantèlement de la BAI continue avec des rebondissements spectaculaires à chaque séance de la Commission présidée par l`ex Juge Domah. Voici les faits receuillis à ce jour:

 

  1. L`Accord sur le prix de vente de Britam fut finalisé le 18 Novembre 2015 l`ors d`une réunion entre le représentant du Ministère des Finances mauricien (Lutchmeeparsad à l`époque) et les représentants de Britam Kenya. Anerood Jugnauth et Lutchmeeparsad ont affirmé devant la Commission qu`une offre de Rs. 4,3 milliards avait été finalisée au moment des faits.
  2. Mais le 6 Septembre 2017 Dev Manraj avait déclaré que le Ministère avait délégué Lutchmeeparsad à la réunion sus-mentionée et qu`il n`y avait jamais eu une offre de 4,3 milliards de roupies. Il y aurait donc deux versions du procés verbal de cette même réunion, où , d`après la déposition de Lutchmeeparsad et Anerood Jugnauth la somme de Rs.4,3 milliards aurait été finalisée.
  3. Cependant le document soumis par le représentant de BDO Maurice à la Commission parle seulement  d`une " mutually acceptable valuation"sans mentionner de chiffre. Cela est différent du document soumis par Lutchmeeparsad où il est mentionné que le rachat de Britam avait été accepté sur la base de "the same valuation as that of MMI".
  4. Donc le `Notes of Meeting` de cette réunion pose problème car il y en a deux versions ......et elles ne sont pas similaires. On n`arrive pas à trancher laquelle des deux versions de ces notes est la bonne. En effet les deux responsables de BDO  Maurice, ont déclaré devant la Commission que les notes qu`ils ont déposées proviennent de ce même Sandeep Khapre et elles leur sont parvenues après la mise sur pied de la Commission. Ils ajoutent que "We only got involved after the negotiations were over. We met with Dev manraj on the 16th of December and there already been governement to governement decisions as to the price agreed."
  5. Maintenant c`est l`ex Ministre Bhadain et son conseiller qui viennent à l`avant plan pour dénoncer ce qu`on peut décrire comme un gros scandale. Ils parlent même d`une possible falsification de document car dans une des version on atteste que les deux Parties sont tombées d`accord sur la somme de Rs.4,3 milliards alors que dans l`autre aucune somme n`est mentionnée.
  6. Le fait réel : Britam Kenya a été vendu pour la somme de Rs.2,3 milliards. Où sont passés les autres milliards? D`où le scandale et la mise sur pied de la Commission.

 

Conclusion: Définitivement quelqu`un quelque part a menti et des documents ont été falsifiés. L`affaire a pris une autre tournure avec la déposition annoncée d`Akeelash Deerpalsingh au CCID. Partout dans ce Gouvernement se cachent des fraudeurs, des menteurs et des voleurs probablement. Voilà ce que le `viré mam` nous a donné. Maintenant on entend dire dans chaque coin du pays le refrain suivant " Bizin réviré mam`. En effet on ne pourra jamais mettre de l`ordre dans ce pays aussi longtemps que les Jugnauth seront à la barre. Le changement de gouvernement est indispensable car notre seul planche de salut reste le retour de Navin Ramgoolam au Pouvoir avec le Parti Travailliste.