LES PERTES SE SUCCEDENT AVEC LES JUGNAUTH`S

Les auditeurs de la SBM viennent de soumettre leur rapport pour la période  concernée et le constat en est écoeurant. On y voit une provision spéciale pour des dettes douteuses d`un montant d`un milliard de roupies. Ce qui vient s`ajouter aux pertes déjà encourues pour la période précédente qui dépasse Rs 1.5 milliards. La dernière fois on nous avait expliqué que la perte était dûe à une fraude affectant la SBM de Kenya en sus des emprunts non honorés dont les garanties étaient insuffisantes.

La question que la population a le droit de poser est simple: quelles sanctions ont été prises à l`encontre des responsables de ces pertes car il s`agit d`une Banque publique dans laquelle des fonds publics ont été engagés. Le `Group Chairman` qui est issu du ML et qui touche une pactolle mensuelle dépassant le demi milliard de roupies semble se contenter d`explications banales qui n`arrivent pas à convaincre même les marchands de dholl puri dont nombreux sont des actionnaires de la Banque qui remplit les poches de ce `Chairman`aux appétits gargantuesques.

Le Premier Ministre que nous avons n`a même pas le courage de demander des explications réelles de ces mandarins qui se croient tout permis. On a de forts soupçons que des exercices de `Give and Take`sont devenus la norme au sein de ce Gouvernement. Qui empoche combien au nom de qui et comment se partagent les butins. Tous les gros contrats et les grosses pertes passent dans l`obscurité totale. Heureusement que pour les compagnies para-étatiques il y a au moins l`Audit qui y découvre les maldonnes. Mais le problème est que c`est toujours après le coup. Le mal est déjà fait et les sanctions n`arrivent jamais. Alors tout le monde se la donne à merveille. On est en train de dépouiller notre pays devant les yeux des connaisseurs qui n`hésitent pas à dénoncer les malfaiteurs. Mais le principal concerné n`écoute pas ; il est lui-même sous l`emprise de la Cuisine.

Mais le peuple ne tolère pas les bêtises éternellement. Encore moins il a horreur d`être pris pour imbécile. Le prochain rendez-vous sera fatal pour les dirigeants qui n`écoutent pas.