LES REALITES DEPASSENT L`EUPHORIE

Tous ceux qui pensent que l`avenir de Maurice se résume à un verdict du PC et une opinion du CIJ souffrent d`une naïveté enfantine. Il n`est pas étonnant de voir se défiler une travée de laquais oranges pour féliciter un leader cherchant encore ses repères car au MSM on est des adeptes de baise-mains et des embrassades depuis des années. Au Sun Trust ce n`est pas des gestes de circonstances ; c`est une culture. Toute cette euphorie s`évapore comme l`arôme du briani dégusté au dîner des courtiers autour de leur Guru le même soir.

 

Les réalités sont amères et indigestes. En voici un aperçu de certaines d`entre elles qui demandent de vraies refléxions:

 

  1. Le soi-disant miracle économique promis en 2014 n`a jamais eu lieu et tout le monde est d`accord là-dessus. Au contraire la situation économique a empiré à tel point qu`on parle désormais de `récession économique` se pointant à l`horizon. Les frasques et les scandales entourant des nominations et des `délits` concernant des dizaines d`Elus MSM pèsent toujours sur la tête de ce Gouvernement et personne ne pourra les faire oublier.  
  2. La colonne vertébrale de notre secteur manufacturier, le textile , est en train de mourir. Palmar, CMT, Future Textiles en sont les échantillons de la crise minant le domaine et rien n`augure quelque amélioration. Les créanciers sont certains de subir des pertes massives car les dettes des entités qui vont cesser leurs activités dépassent le milliard. Ajoutez à cela les centaines de travailleurs qui vont être jetés sur le pavé. Le chômage n`a jamais été aussi inquiétant comparé aux dix dernières années. On est en plein dans l`oeil du cyclone.
  3. Le secteur du tourisme qui assure en grande partie la rentrée de devises est en déclin évident. Le marché français accuse un recul de 4,7% alors que l`arrivée des Britanniques chute de 6,7%. Pire encore le bassin le plus florissant de la Réunion est en baisse continue. En Janvier 2019 le secteur affiche un taux de croissance de 1,1% ce qui est considéré comme catastrophique. Il y a un effet de boule de neige. La baisse d`arrivées touristiques veut aussi dire une baisse dans les secteurs de l`aviation, de l`hotêllerie, de fournisseurs de matières et des services etc.. Tout cela pousse les géants du domaine à s`inquiter. IBL parle de `tassement` et le groupe SUN se montre totalement pessimiste pour l`année 2019. Le manque à gagner dans ce secteur va inévitablement avoir de graves conséquences sur notre balance de paiement et le prochain budget va faire plonger le pays dans un gouffre encore plus profond car Pravin Jugnauth pensera aux élections pour `faire labous doux` quid de faire exploser le plafond des dettes!
  4. Parlons précisemenr des dettes du Gouvernement. Elles ont atteint le point critique et tout surendettement placera le pays dans la zone rouge des Instances Internationales. Le FMI et la BM ont déjà tiré la sonnette d`alarme. Ce n`est qu`à Maurice que les porte-paroles économiques nagent dans une mare d`hésitations incompréhensibles. Les dépenses publiques ne seront pas revues à la baisse mais les taxes ne dimunieront pas. La spirale de l`infaltion fait son entrée et toute la population va être engloutie dans ce carousel. Qui fera comprendre au peuple que chaque augmentation obtenue se fond comme de la neige aux premiers achats faits à la fin du mois. On dépense plus que  ce qu`on reçoit et toute la nation est endettée. C`est la recette classique d`un désastre. Depuis son arrivée au Pouvoir le Gouvernement des Jugnauth`s n`a fait qu`endetter le pays. Par contre sur le plan personnel ils ont beaucoup encaissé.
  5. Le secteur financier n`est pas en reste dans cet océan de chutes. Depuis l`abolition du DTTA avec l`Inde le secteur affichait une mine sombre mais avec les exigences encore plus rigides de l`UE et de l`OCDE le secteur plonge un peu plus dans les fonds de cette mer tumultueuse. Il faut le reconnaître, ce secteur a été une bonne bouée de sauvetage pour le pays dans le recrutement de jeunes cadres financiers. Mais avec les nouvelles contraintes l`avenir est bloqué. Les cadres formés par le pays à partir de ses ressources seront obligés d`aller mettre leurs connaissances aux services d`autres pays car ici il n`y a plus de débouchés pour eux. La fuite de cadres et de professionels dans n`importe quel pays est le signe incontestable d`un recul économique et ça on ne le célèbre pas, on s`en inquiète.
  6. N`oublions pas de prendre en compte les faits suivants : Air Mauritius plonge dans des déficits historiques, la SBM subit des pertes par milliards, le Métro Express fera monter nos dettes en vitesse `expresse`et le projet `Safe City`viendra faire cambrer le dos de notre pays accablé par des malheurs sans fin à cause de l`insouciance et les frasques du Gouvernement des Jugnauth`s. 

 

Conclusion: L`euphorie qui a gagné le Sun Trust pendant quelques heures trouverait sa source dans d`autres sphères que ce que les laquais pensent. La véritable raison pour les Jugnauth`s de célébrer se trouve dans les faits que les actionnaires de Med -Point ont pû encaisser Rs144 millions au lieu de Rs74 millions et en plus éviter de payer le Capital Gains Tax (15%x144m)... et ce qui leur donne une autre cause de célébration... Malhotra , le gendre et beau-frère, aurait réussi à acheter le `REEF` aux Seychelles  pour près de 240 MILLIONS de roupies. Il est clair que l`affaire Med -Point cache beaucoup de mystères.