LES " SANS AMOUR-PROPRES" DE NOTRE PAYS

Maurice a connu des tribuns et de politiciens qui suscitent le respect même après leur départ. Malheureusement il y en aussi qui provoquent le dégoût et la révolte de leur vivant même. Que dire de cette volte-face soudaine de Paul Bérenger en apprenant que Navin Ramgoolam allait être présent à la marche du Vendredi 27 Janvier à la Place d`Armes? Tout le monde sait que c`était une protestation citoyenne contre le viol de la démocratie par le Gouvernement en place. Jamais dans l`histoire de n`importe quel pays démocratique au monde n`a-t-on vu un papa faire cadeau de son poste de Premier Ministre à son piti comme si c`était une propriété familiale. Il est donc normal que tous les gens bien-pensants cherchent à démontrer leur indignation contre cette infâmie. Le leader du PTR, en tant que citoyen de ce pays avait parfaitement le droit de venir exprimer sa solidarité avec les autres citoyens de notre pays. Mais Bérenger et Ganoo (qui ne représente que lui-même désormais) ont trouvé que cela n`était pas possible. C`est eux qui décident qui sont les citoyens de ce pays! Alors ils ont refusé de se joindre aux autres citoyens qui ont fait de la manifestation un succés incontestable.

 

Les politiciens comme Bérenger et Ganoo et d`autres comme eux, seront toujours en retard sur l`histoire. Les Mauriciens n`aiment pas l`arrogance et l`abus du pouvoir. Dans le cas des Jugnauth`s on en voit chaque jour. Quand Bérenger et Ganoo refusent au dernier moment de venir protester ouvertement contre ces malprôpretés ils donnent un signal encore plus infecte. Il est clair que leur stratégie à long terme est de trouver un terrain d`entente avec ti Jugnauth avant de grimper tout bonnement sur la caravane des salopards sans honte et sans scrupules. Il faut donc leur faire savoir dès maintenant que le double-jeu auquel ils s`adonnent est une pratique puante et qui donne au peuple l`envie de vomir. Les alliances en politque ,ça existe et il n`y a rien de mal à se regrouper. Mais alliance avec qui et contre quoi ? C`est ça la question ! Qui osera se rapprocher d`un Gouvernement aussi abjecte sinon ceux qui soient encore plus abjectes qu`eux ? 

 

Mais les deux compères ont été devancés par d`autres plus affamés. Wong et Monty se sont découverts des affinités oranges juste quand les perspectives de gains matériels menaçaient de disparaître. Joumaye et Lejongard ont réussi à se faire accepter par les gérants du bazar installés au Sun Tust et à la Maison du Gouvernement. La transplantation capillaire est devenue une affaire très florissante et il fallait obtenir un coup de pouce pour assurer  l`avenir. Le docteur est devenu businessman au même titre que le Ministre `esclave` avec qui il s`entend à merveille. Quant à notre Joe national il dit retourner à "lacaz mama" ignorant les risques qu`il court de se retrouver devant la maîtresse de la maison qui est la véritable gestionnaire de la cuisine. Mais les gens qui n`ont ni scrupules ni amour propre n`éprouvent aucune honte d`avoir à se prosterner devant n`importe qui pourvu qu`on leur jette les miettes qu`ils  cherchent comme les vulgaires "rodeurs bouttes" des bas-fonds des dépotoirs.