LES VRAIES PRIORITES DE CHAQUE PARTI

Il est temps pour que chaque Parti politique décide de ses priorités dès maintenant en vue des élections de 2019. Pour y arriver il faut connaître le pouls de la population. Pour les initiés il n`est pas difficile de savoir ce que veut le peuple. En voici les cinq principaux voeux de nos électeurs

 

1. Chaque Parti doit travailler sur son Programme et en présenter les ébauches au peuple dans la première partie de l`année afin d`engager l`électorat dans son ensemble dans des réflexions et en recevoir par la suite des `feed-backs`appropriés. Après quoi la finalisation peut se faire en y intégrant ce que chaque Parti croit être des propositions pertinentes. C`est ainsi que les Partis proches du peuple travaillent. Le Parti Travailliste a un avantage de ce côté là car son leader a déjà déclaré formellement qu`il prône une politique de rupture. Il lui reste à en donner les détails et cela ne sera pas aussi compliqué. 

 

2. Il faut aussi que tous les Partis réalisent une fois pour toutes que ce n`est pas à la veille des élections générales que le peuple puisse réfléchir efficacement sur des changements fondamentaux dans notre système électoral qui nous a très bien servi jusqu`ici. Il est vrai que tout système mérite d`être revu de temps en temps mais ce n`est pas quand les élections sont derrière la porte que de telles discussions vont rapporter des résultats valables. La meilleure formule est de s`engager à entamer des discussions sur les réformes et découpage aussitôt que le Gouvernement soit mis en place. A l`intérieur du mandat de cinq ans le Gouvernement élu par le peuple se mettra au travail et produira ce que ses instances en décideront. 

 

3. Il est malheureux que tous les Partis semblent s`être faits prisonniers de certains engagements qui ne tiennent pas la route du point de vue pratique et du bon sens. Il n`est pas normal ,ni dans l`intérêt des Partis eux-mêmes, de s`engager obligatoirement presque de présenter au minimum un tiers de candidats femmes et un tiers de jeunes, ce qui fait 20+20 sur un total de 60 candidats. Il faut reconnaître qu`il est devenu difficile de trouver des candidats qui répondent à 100% aux critères des Partis eux-mêmes et encore moins aux exigences de l`électorat. On ne doit pas se fermer les yeux. Les jeunes ou les femmes ne font pas automatiquement de bons candidats ou éventuellement de bons députés ou Ministres simplement à cause de leur âge ou sexe. On sait quelles sont les qualités qui font de bons représentants et il est impossible pour des novices de produire des miracles dès leurs premières entrées au Parlement. La chose la plus honnête serait de mettre en place des structures qui donneraient les formations et l`expérience indispensable aux aspirants de faire bien leur travail en tant que députés. Alors chaque Parti s`engage à encourager les jeunes et les femmes à se joindre aux instances existantes et d`autres qu`il faudra mettre en place une fois élu au Gouvernement. Il y a les Municipalités, Conseils de village, les Instances sous les tutelles des Ministères de la Femme et de la Jeunesse/Sports...et il faudra en créer d`autres associations féminines dans chaque coin du pays et des centres de loisirs pour faciliter l`engagement de ces aspirants dirigeants. L`expérience acquise sur le terrain est vitale avant d`être propulsé au devant de responsabilités pour lesquelles on n`est pas préparé. C`est au Gouvernement élu sur la base de cet engagement honnête que reviendra la tâche de mettre en pratique cette nouvelle approche.

 

4. Au delà des promesses il faut pouvoir convaincre. Il est démagogique de dire qu`on va augmenter la pension de viellesse sans s`assurer en même temps que le trésor public en pourra tenir le coup. Avant de distribuer il faut produire. Comment convaincre si on ne donne pas de chiffres et ils sont alarmants. Les dettes du Gouvernement dépassent déjà les limites acceptables et les projets en cours vont faire ces dettes augmenter au lieu de diminuer car les développements infrastructurels ne font pas entrer de l`argent dans les caisses. Au contraire. Alors les réponses aux questions suivantes sont indispensables- Comment absorber les demandeurs d`emplois de tous genres, Comment relancer les industries et les PME`S, Comment rendre profitable l`industrie cannière sans dépendre sur la fabrication du sucre uniquement? Comment rendre plus efficaces nos secteurs publics sans y injecter des sommes exagérées? Que fera -t-on des Smart Cities et le Métro Express qui absorbent plus qu`ils ne rapportent? Il faut que les réponses à ces questions soient plausibles et réalistes sinon on risque de se faire siffler à chaque sortie publique. Encore une fois le PTR a un gros avantage sur les autres car en se commettant à une politique de rupture il pousse les esprits à réfléchir en dehors des cadres classiques et traditionnels. Il est possible de faire de Maurice un pays prospère et productif si on remet en question le système lui-même. Le leader du PTR l`a bien dit. Il faut une vision pour faire marcher une nation et il faut de la volonté pour lui ouvrir la voie.

 

5. Pendant son mandat le présent Gouvernement a fait plus le contraire de ce qu`il avait promis en 2014. Les scandales, le népotisme, le favoritisme, la corruption, le trafic de la drogue, les crimes crapuleux, les accidents de la route, les restrictions de liberté, le bafouement de la démocratie etc etc sont des vérités qu`aucun Parti de L`Opposition ne saurait ignorer en entamant sa campagne. Le peuple attend qu`on vienne lui dire que tous les coupables vont payer pour les abus qu`ils ont commis. Donc il faut prendre cet engagement. Le Parti Travailliste l`a déjà pris. C`est une des raisons pourquoi le PTR ne compte contracter aucune alliance. Les permutations possibles pour les autres font que ces partis là n`arrivent pas à s`engager clairement sur cette voie. Pour le PTR et son leader il serait une trahison si les coupables au sein du Gouvernement des Jugnauth`s ne soient pas amenés à répondre de leurs actes et de leurs abus une fois les Rouges de retour au Pouvoir. On parle là de Justice et pas de vengeance. Le peuple appréciera et seul le Parti Travailliste possède le courage de prendre un tel engagement. 

 

Conclusion- Voilà donc les cinq principaux sujets sur lesquels les Mauriciens aimeraient être éclairés et convaincus. A l`aube de 2019 le peuple devrait être amené à diriger son attention sur des propositions qui touchent sa vie de tous les jours. Il est du devoir des Partis politiques dignes et honnêtes de se préoccuper d`abord et avant tout des véritables aspirations de la population et non pas des choses qui ne l`intéressent ni de loin ni de près.