L`HERITAGE DE PRAVIND JUGNAUTH

Il y a des faits que personne n`oubliera. Malgré les acrobaties de ses laquais pour lui donner une image moins négative le fait demeure que Pravind Jugnauth ne pourra jamais échapper à l`Histoire comme le plus médiocre des leaders politiques que le pays aura connu. Cependant c`est dans son rôle de PM que Pravind aura fait le plus grand mal au pays qu`il est censé diriger. Les faits sont accablants:

1. C`est Pravind Jugnauth qui a fait passer une cinquantaine d`amendements à nos lois pour réprimer la population par des moyens dont seules les dictatures sont notoires. En effet Pravind a placé notre pays dans la Cour des` tontons macoutes`. Pour la première fois dans l`histoire de notre pays on a vu quatre déténus mourir entre les mains de ceux qui sont censés protéger la vie des gens, et ce en l`espace de 4 mois seulement. Une enquête est en cours sur le décès de Permès mais il faut établir les faits dans tous les cas y compris les nombreuses plaintes de brûtalité policière pendant le confinement.

2. La politique adoptée par Pravind Jugnauth pour le `lock down` a été discriminatoire et immorale. Il a permis aux gros Super Marchés d`opérer pendant de longues semaines avant de laisser les petits points de commerce alimentaires à s`y  joindre. Mais il a totalement ignoré l`existance des vendeurs et planteurs de légumes , les petits fermiers, les boulangeries et les magasins sous prétexte que les super marchés en pourraient satisfaire les demandes en tout genre. Ce qui est clairement un aveu de favoritisme au profit des gros capitalistes.

3. Des pouvoirs accrus ont été accordés à la Police alors que des déténus sont morts et des cas de brutalité sont devenus virals sur les réseaux. C`est comme si Pravind voulait dire au peuple ceci: " Nou pou craz zotte kumsa mem parski nou palé zotte sorti pou manifester". Il n`y a pas de doute que la force répréssive et terrorisante incarnée par ces amendements visent précisement à contenir toute tentation de débordement dans les rues à l`encontre de ces lois rétrogrades. Mais pendant combien de temps encore pourra-t-on empêcher le peuple de crier ouvertement sa colère? Qui va accepter que la Police débarque chez lui sans mandat pour perquisitionner sa maison comme si tous les Mauriciens étaient devenus des trafiquants et terroristes potentiels d`un seul coup ? 

4. L`amendement au Pharmacy Act est un flagrant cas de favoritisme envers un proche qui va se lancer dans le business de fabrication de médicaments devenu une manne en ce temps de pandémie. C`est une honte pour un Premier Ministre de tomber aussi bas et pousser le Chief Pharmacist du Gouvernement à une retraite forcée parce qu`il n`est pas d`accord avec cet amendement infecte. 

5. Au lieu de vouloir pavaner sur des accomplissements fictifs Pravind ferait mieux de se faire un examen de conscience. Qui a refusé de fermer les frontières au moment qu`il fallait en dépit des avertissements de Navin Ramgoolam et d`autres membres de l`Opposition ainsi que les nombreux experts dès le 24 Janvier? Pourquoi n`a-t-on toujours pas obtenu de réponse à cette fameuse question: Est-ce- parce que l`épouse et la fille du Premier Ministre s`apprêtaient à rentrer au pays que la fermeture fut retardée? Ce qui ,ajoutée aux autres décisions tout aussi bancales, aura aggravé la situation. Pravind Jugnauth doit porter le fardeau de ces morts et souffrances sur sa conscience jusqu`a sa mort. Car c`est lui le chef du gouvernement et pas la Kwizin ou autres croupions rampant sans cesse dans les officines du Pouvoir à la quête de faveurs.