MADAME TALé EN VEDETTE

Désormais elle est devenue une femme notoire après sa prestation hors-pair l`ors d`un meeting à Rose-Belle, en 2014, quand elle avait prononcé cette fameuse phrase: " heureusement ki mo ti tale zis lamain, si mo ti tale lotte kitsoz la moitié aeroport ti pou moi zordi".

Son frère fut appréhendé pour une affaire de drogue mais il put s`en sortir en plaidant qu`il en était un consommateur `addict` mais on doit souligner qu`il est aussi le `Boss` d`un empire de `betting shops` à travers le pays, cela alors que les Jugnauth avaient promis d`en finir avec la `nation zougadère`. Le mari quant à lui a bénéficié d`un barachois de 80 hectares à Poudre dOr gratuitement pour la culture de bambaras...qui attendent toujours de sortir de l`eau! 

La dame n`eut pas d`investiture en 2019 et elle aurait marchandé une nomination alléchante en retour. Cependant les observateurs ont été surpris d`apprendre que les cuisiniers du Régime en place se battent pour la placer à la tête du `Mauritius Standards Bureau`en dépit du fait que les règlements prescrivent des procédures d`appels de candidatures avec des qualifications spécifiques dont des diplômes en génie civile etc. En plus une candidate fut déjà  `short listed`car elle serait la meilleure du lot surtout qu`elle fait l`intérimat au poste de directeur. Le Comité de recrutement a même été remplacé après son refus d`entériner la nomination de la dame au lieu et à la place de la personne qui remplace le directeur. Il y a même eu un départ `forcé` sur une question de principe de la part du Président de l`Organisme.

On est donc en droit de se poser les questions suivantes :

1. Pourquoi insiste-on à mettre cette dame au MSB alors que ses qualifications sont loin de satisfaire les règlements et procédures en place.?

2. Pourquoi cette nomination vient au même moment où certains fournisseurs qui ont les faveurs du Gouvernement s`empressent de se faire recommander par le MSB qui cependant, ne semble pas avec raison, être assez complaisants aux yeux de ces mêmes bénéficiaires de contrats juteux.

3. La nomination de cette dame causera un énorme préjudice à l`encontre de celle qui aurait dû en toute légitimité obtenir le poste et les cuisiniers ont trouvé l`astuce appropriée : on nommera Madame non pas au poste de directrice mais à un poste nouvellement crée sur l`Establishment viz. General Manager (GM)  et ce sera sous contrat. C`est une façon de contourner les procédures mais l`injustice commise restera toujours impardonnable.

Observation : Si Sandhya Boygah est nommée GM(car c`est d`elle qu`il s`agit) Rashida Nanhuck qui fait l`intérimat au poste de Director retournera à son poste de Deputy Director pour travailler sous la nouvelle GM dont les compétences restent à être prouvées. Mais pour ceux qui savent lire derrière les plans sinistres de ces esprits démoniaques il est clair que l`objectif principal est de `politique`. En ce faisant Pravind et consorts pensent gagner à leur cause encore un peu de cet électorat dont le profil correspond à celui qui fait survivre les Modi et les Yogi `types`. Pravind est engagé dans un jeu malpropre et infecte. La honte sur tous ceux qui prétendent ne rien voir, surtout ces anciens Militants qui l`entourent!!!