MESSAGE AUX TRAVAILLISTES

Un Parti politique digne de ce nom ne se contente pas seulement de moments de gloire. Il s'attend aussi à des périodes sombres qui suivent les défaites. Et il s'y prépare comme chaque armée de vrais combattants. Il y a parmi les hommes des forts et des faibles. C'est dans la nature des choses. La faiblesse nous pousse à des erreurs; mais les vrais soldats et les vrais hommes n'éprouvent aucune honte à reconnaître leurs fautes et ne refusent jamais à les réparer.

 

 

La défaite du PTR en 2014 aura secoué l'ensemble du Parti. Les réactions ont été parfois justes quoique blêssantes. Mais personne n'aura mal pris les choses si au fond tout le monde veut le bien du Parti. Il n'y a que les adversaires et les faux alliés qui se régalent quand les Rouges sont frappés de secousses. Les vrais Travaillistes savent comment sortir de l'abîme. L'histoire est là pour témoigner.

 

 

Le Parti Travailliste a un passé formidable. Personne n'a osé renier sa contribution dans le progrès et l'émancipation de notre peuple. Aucun historien ne pourra occulter les faits gravés dans les mémoires du temps et dans les coeurs des hommes. c'est là que chacun qui déclare vouloir le bien du Parti devrait s'inspirer. Il y trouvera les raisons pourquoi la solidarité et l'unité passent avant toute autre considération dans les moments critiques. Quand les ennemis ont commencé à travailler sur la destruction du Leader, c'est le Parti qu'ils visaient. Les choses n'ont pas changé. Au fur et à mesure que les charges contre le Leader tombent, ils trouvent d'autres moyens pour saboter le retour en force du Parti. Les médias qui doivent faire rouler les affaires ne manqueront jamais l'occasion de doper leurs rentes par du sensationalisme. On a vu comment au lendemain de la défaite certaines presses ont fait tout un spectacle des déboires du Leader et des déclarations mal inspirées de certains membres du Parti sans le moindre soucis des dégâts que cela pourrait causer à un Parti qui était déjà à terre. Personne d'autre ne peut avoir à coeur l'intérêt d'un Parti plus que ses membres eux-mêmes. Il ne fallait pas être un génie pour savoir que beaucoup avaient des intérêts à voir le Leader du Parti Travailliste disparaître de l'arène politique. Ce n'est certainement pas une joie pour eux de voir que le Leader est toujours debout et solidement déterminé à mener son combat jusqu'au bout. Alors ils essaient d'autres trucs.

 

 

La confusion crée par la diffusion de certaines informations au sujet du Parti et l'ouverture de certaines colonnes pour des interviews malheureuses, car elles viennent au mauvais moment, sont des preuves suffisantes que personne au sein du Parti ne peut se fier sur les médias ou autres instruments pour faire avancer les intérêts du Parti. La naïveté fait souvent de victimes sans jamais l'avoir voulu ou même deviné. Les instances d'un Parti sont de facto le forum le plus approprié pour dire tout ce qu'on a envie de dire et de se faire entendre ou comprendre. Le bon sens nous mène à nous résigner à cette règle sans le moindre doute. C'est presque un automatisme pour ceux qui s'y connaissent. Il faut donc que tout le monde se resaisisse un peu et pense plutôt à ce qui a toujours fait la grandeur du Parti Travailliste : son histoire glorieuse et sa culture d'ouvertures. Le sectarisme n'a jamais eu de place au sein de ce Parti et c'est ça sa plus grande force.

 

 

Quand le capitane d'une armée est à terre les soldats ennemis profitent de l'occasion pour le frapper encore plus et l'empêcher de se relever. Par contre ses propres soldats feront tout pour l'aider à se relever et les inspirer à nouveau sur le champ de bataille. Et ensemble ils se battront pour de nouvelles conquêtes et de nouvelles victoires. C'est ainsi que s'est construite à travers l'histoire la gloire du Parti Tavailliste. Les pères fondateurs n'ont pas attendu des miracles; ils ont versé leurs sueurs et leur sang pour la cause des faibles et des opprimés. Ils se sont battus pas pour eux mais pour les autres. Aujourd'hui comme hier le combat est le même : il faut que la Justice triomphe !!

 

 

B.K