MSM ET SON CINEMA DE L`HORREUR

MSM ET SON CINEMA DE L`HORREUR

Le `Film Rebate Scheme`de Pravind Jugnauth s`est avéré le plus grand fiasco du siècle. Le projet lui-même n`a entraîné que de grosses pertes pour le pays alors que le film qui devrait en être le `porte-drapeau` au niveau international a été un flop retentissant. Si tant est que les critiques et professionels du domaine ont même invité à un lynchage des producteurs. En effet au lieu de mettre le pays sur la carte cinématographique mondiale le film ` Serenity`n`a fait que faire de notre pays la risée du monde. En voici le faits saillants de cette débâcle sans précédent:

 

  1. Maurice a fait des abattements fiscaux  de l`ordre de Rs.220 millions aux producteurs et en retour on n`a récolté que des insultes et des railleries. Les crapules qui ont poussé le PM dans ce gouffre ont par contre bénéficié de grandes largesses aux frais des fonds publics.
  2. Le soi-disant cerveau du projet dans le camp mauricien est bien le directeur du MFDC un certain Vikram Jootun , celui-lâ même qui fut à l`origine du clip `viré mam`. Il a fait le tour du monde pour la promotion du projet et pour la première de `Serenity` à New-York il fut accompagné d`une délégation des membres du EDB et autres baratins qui aura coûté des millions sans rien de positif en retour. VJ a effectué pas moins de 14 missions à lui seul sur un total de 17 missions pour le compte de l`organisme qui n`agit pas plus que comme un agent.
  3. Le mystère est que VJ a visité des pays qui n`ont presque rien de grandiose à offrir en termes de productions comme par example Malaisie, La chine, Goa, Afrique du Sud, Allemagne , France .., à l`exception de Mumbai, mais les Indiens sont déjà là et n`ont jamais eu besoin de l`apport du MFDC sauf pour leur procurer des aliments!
  4. La formule du rebate est basée sur `dépenses contre remboursements`. Les producteurs paient pour les services fournis par les prestataires locaux et au final ils obtiennent des remboursements conséquents sur les sommes dépensées. Le problème est est que l`agence centrale de co-ordination est un organisme politisé avec des nominés du Régime en place et tous les producteurs sont automatiquement dirigés vers des prestataires du  camp gouvernemental en l`occurrence les proches du Sun  Trust. Ainsi il est bon de savoir que le film `serenity` fut lancé au sein de l`établissement  de Sanjiv Ramdanee, le beau-frère de Pravind Jugnauth. On ne peut qu`être perplexe sur ce choix mais il faut quand même accepter le fait que c`est la MFDC qui décide. Et la MFDC ne peut repudier ses obligations` politiques`!
  5. On peut toujours se montrer très sceptique quant à la pertinence de ce pojet fantaisiste qui semble se limiter à produire des `dividendes`aux seuls proches du MSM alors que le pays, lui, perd des sommes énormes en termes de revenus réels car les remboursements n`entrent pas dans les caisses de prestataires `para-étatiques`mais dans celles des proches du MSM. 

 

Conclusion: Le cinéma des Jugnauth`s se fait plutôt bien pour ce qui est de leurs proches et protégés. Dommage que c`est le pays qui doit en faire les frais comme dans tous les autres cas où le `népotisme et le favoritisme` prédominent.