Mauritius high rise bulildings

Nos batiments, sont-ils des braziers potentiels?

L'incendie meurtrier de Grenfell Tower à Londres nous a interpellé de par la férocité des flammes, la toxicité de la fumée et le nombre de victimes décomptées. L'enquête avait souligné plusieurs manquements au niveau des équipements de sécurité et surtout le revêtement sur la façade du bâtiment, qui est un matériau composite à base de polyethylene ( PE ) et d'une couche d'aluminium avec une finition bien définie. Dans le cas de Grenfell Tower, le revêtement était le Reynobond.

 

Ici chez nous, on a eu l'incendie à Shoprite, qui avait donné du fil à retordre aux pompiers. La question fut soulevée au Parlement par le Leader de l'opposition. La ministre Fazila Daureeawoo avait eu beaucoup de mal à se défendre, et à une question supplémentaire de X.L.Duval, la Ministre avait répondu que des bâtiments locaux n'avaient pas de tel revêtement. Est-ce que c'est vrai?

 

Il y a bien des bâtiments locaux qui ont le revêtement dit Alucobond, qui est en fait du polyethylene avec une couche d'aluminium peint. Ces bâtiments sont le MEDCOR Building, quartier général d'Air Mauritius en plein centre de Port Louis et d'autres bâtiments à Ébène, dont la Cyber Tower et Cybercity 1.

 

Est-on à l'abri d'un incendie de l'ampleur de Grenfell Tower ?

 

Est-ce que ce revêtement Alucobond repond aux normes anti- incendie?

 

La question reste ouverte. C`est aux Autorités concernées de prendre les mesures nécéssaires. La vie des gens n`a pas de prix.

A.J