Omega Ark – Un parfum de scandale

On aura longtemps entendu parler de la reprise des opérations de l’hôpital Apollo Bramwell par la Société Omega Ark et des zones d’ombre entourant cette affaire. 
Plus on s’y intéresse, plus on y découvre un vrai parfum de scandale.

 

 

Suite au démantèlement de l’empire BAI, qui ne regroupait pas moins de 126 entités, les bijoux de l’empire Rawat furent mis en vente. C’est ainsi qu’un s’en débarrassa de Courts, Iframac, BAI Insurance et la Bramer Bank entre autres.

 

S’ensuivit alors la vente de l’hôpital Apollo Bramwell. Il y eut un lancement d’appels d’offres et 3 firmes y portèrent un intérêt :

 

  1. Ciel Healthcare
  2. Lenmed [d’Afrique du Sud]
  3. Omega Ark.

 

Dans l’exercice d’évaluation des offres Omega Ark se classa en troisième position, mais était la seule entreprise à avoir offert de racheter le bâtiment et les opérations – le tout pour une somme de Rs.2.2 milliards de roupies.

 

Donc l’offre de Omega Ark fut jugée la plus intéressante. Jusque là, tout était clair.
Mais en cours de route, il y eut un changement, et non des moindres. L’option d’achat était mis de côté et on opta pour un contrat de gestion [Management Contract] de Rs.650 millions.
Décision qui renvoyait aux calendes grecques le remboursement des épargnants du Super Cash Back Gold de la BAI – remboursement qui devait se faire par le biais de le vente d’Apollo Bramwell.

 

 

Le groupe britannique Omega Ark ne serait-il qu’une société écran ? 
Selon l’Express, c’est un proche de la majorité gouvernementale opérant dans l’offshore qui serait derrière le soumissionnaire privilégié pour la reprise d’Apollo Bramwell. Il opérerait pour le compte d’un membre de la famille d’une VVIP à l’hôtel du gouvernement.

 

Serait-ce un autre Medpoint ? ( Paul Bérenger dixit)

Selon des informations disponibles sur internet, La Société Omega Ark fut incorporée à Hong Kong en 2012. 
Le Ministre V.Lutchmeenaraidoo, au plus fort de la tempête du prêt de la SBM pour l’achat de ses lingots d’or avait eu cette phrase… « Moi Je n’ai pas de compte à Hong Kong.. »

Pour revenir à Omega Ark, il y eut plusieurs changements jusqu'à l’incorporation de la société Omega Ark Healthcare Investments à Maurice le 29 Octobre 2015 avec un capital de Rs.50,000.00.

Avant même la signature d’un accord avec Omega Ark, ce dernier eut accès à l’Hôpital Apollo Bramwell et se permit de changer l’appellation de l’hôpital.
Suite à une question parlementaire du Leader de l’Opposition, on apprit les faits suivants :

 

  1. Le gouvernement avait décidé de ne pas vendre les actifs d’Apollo Bramwell afin de ne pas plomber les comptes de la NIC – les raisons sont obscures.
  2. Omega Ark n’avait pas versé un seul sou à la NIC, mais avait déjà un pied à l’hôpital et proposait de nouveaux contrats d’emploi au personnel.
  3. Omega Ark n’a pas d’expérience prouvée de gestion des établissements de santé

 

Une enquête indépendante s’impose afin de faire la lumière sur toute cette sombre affaire.

A.J