PARTIELLE AU NO 7 - UN WALK-OVER DES ROUGES

La démonstration de force et d'enthousiasme qui a caractérisé la foule des partisans rouges à Rivière -du- Rempart, Samedi 17 Août l'ors de l'enregistrement des candidats pour la partielle du 13 Novembre, annonce déjà une victoire écrasante d'Anil Baichoo sous la bannière travailliste. Cependant il est fort probable que cette partielle ne soit pas tenue car la mobilisation rouge aura donné des frissons au MSM et son leader va préférer faire une croix sur une bataille que les Oranges auront perdu d'avance. Donc en toute logique Pravind Jugnauth va opter pour des élections générales au lieu de se faire décimer l'ors d'une partielle qui ne fera que confirmer sa déroute future.

 

Il est pertinent de noter que le leader orange qui sétait fait un devoir de ne rater aucun des évènements l'ors des JIOI, a néanmoins brillé par son absence l'ors de cette cérémonie de dépot de candidatures. C'est un signe évident que le Sun Trust a déjà accepté la défaite et que les consignes à venir sont attendues avec impatience. La mine des agents oranges reflétait leur sentiment intérieur. Ils savent tous que la défaite est inévitable comme en 2003 dans la même circonscription quand Rajesh Jeetah fut élu sous la bannière rouge et en 2017 au No 18 quand Arvind Boolell autre candidat rouge mit en déroute ses adversaires alors que le MSM avait pris la fuite en ne présentant pas de candidat.

 

Il est donc clair que la victoire des Rouges est inévitable si jamais la partielle a lieu mais ce qui est plus important c'est la débâcle à venir l'ors des élections générales. Les Oranges savent que leur seule option est de minimiser la casse autant que possible,donc éviter une partielle afin de se donner un peu de courage pour les générales ,reste la solution la plus logique.