P.Jugnauth - Un Premier Ministre en sursis

Le DPP, après une longue attente, a eu le feu vert de la cour suprême pour se tourner vers le Privy Council en vue de contester l'acquittement de P. Jugnauth dans l'affaire Medpoint.

On se souvient que les magistrats de la cour intermediaire, A.Neerooa et N.Ramsoondur, avaient dans un jugement motivé, trouvé P.Jugnauth coupable de conflits d'interêts et l'avait condamné à 12 mois de prison.

P.Jugnauth avait fait appel à la cour suprême. L'avocate Britannique de P.Jugnauth, Me Claire Montgomery avait plaidé l'absence de conflits d'intêrets et l'élement intentionel - Mens Rea, n'avait pas été prouvé.

Argument qu'avaient retenu les Juges K.P.Matadeen et A.Caunhye pour acquitter P.Jugnauth.

Présentant l'appel du DPP, Me R.Amine a souligné l'élément de l'intérêt public dans cette affaire et nécessitait une troisième opinion sur la notion de conflits d'interêts et une bonne definition de l'article 13(2) de la  Prevention of Corruption Act.

Le Premier Ministre, a-t-il le droit moral de diriger le gouvernement alors q'une epée de Damoclès reste suspendue sur sa tête ?

Tout ce qui est légal, n'est pas forcément moral...

Mais comme dirait l'autre, Moralité pas rempli ventre...