PRAVIND JUGNAUTH NOUS MENE VERS LA RUINE

Les Mauriciens sont désormais convaincus que le Gouvernment qui dirige le pays est non seulement incompétent mais dangereux pour l`économie. L`ors de son dernier discours pour la présentation du Budget 2019/2020 le Ministre de Finances avait annoncé le projet de vente de certains bijoux de l`Etat. Par la suite des appels d`offre furent lancés pour l`achat de la Maubank et de la NIC. Il n`y a pas eu de concrétisation car comme nous l`avions annoncé, les deux entités para-publiques ne jouissaient pas des mêmes réputations qu`elles avaient avant l`accaparement par le Gouvernement des `assets` de la BAI. Les nominés politiques des Jugnauth avaient tout dilapidé et les perspectives étaient trop sombres pour que des preneurs se bousculent au portillon. Le drame devrait atteindre un autre fleuron n`ayant aucun lien avec la BAI mais qui allait souffrir du même syndrôme c-a-d le virus `JUGNAUTH` qui se manifeste par la corruption, la dilapidation, le népotisme, le favoritisme et la maladministration généralisée. On parle ici de notre compagnie d`aviation nationale, `Air Mauritius`complètement dévalorisée depuis la prise de pouvoir des Jugnauth en 2014.

Le crash de la Paille- en- queue était prévisible dès 2015. La décision d`acheter deux `A350 de la compagnie Air France alors qu`on  avait pas besoin de ces appareils donnait le signal de la tornade qui allait s`abattre sur la compagnie n`importe quand. Les premières  secousses forçèrent le Management de louer les deux appareils à SAA qui allait elle-même déclarer faillite et ne pouvait plus remplir ses obligations envers ses créanciers dont Air Mauritius.Mais au lieu de rectifier le tir dans sa stratégie commerciale le Management commis une autre énorme gaffe totalement impardonable dans le monde de l`aviation : s`aventurer sur des territoires inconnus et non-rentables. C`était l`ouverture du corridor `Afrique /Asie` qui fut une vraie catastrophe financière avec des vols affichant seulement un passager!!!! 

Pravind Jugnauth et sa bande d`incompétents instruits par Lakwizin sont coupables de crime grave envers l`Etat et le peuple mauricien. On dirait qu`il y aurait plan machiavéllique pour dilapider la compagnie nationale et la mettre en vente par la suite. Le contraire reste à prouver. Ils ont fait preuve d`antipatriotisme. Les gains personnels ont pris le devant sur l`intérêt national. En temps et lieu une Commission fera l`investigation nécéssaire pour dévoiler tous les dessous de cette escroquerie. Pour le moment regardons les faits tels qu`ils se présentent car les chiffres parlent par eux-mêmes:

Air Mauritius : nombre d`emplois = c.3000

Coût de non-opération pour 10 mois= Rs.8 milliards

Perte dans l`achat de deux AVIONS  inutilisables =Rs. c.3.2 milliards.

 Projets non- rentables:

Complexe Sportif de Côte d`Or= Rs. 4.8 milliards. Nombre d`emplois =0

Metro Express = Rs. 17 milliards(provisoire). Nombre d`emplois=c.100

Safety Cameras= Rs.19 milliards. Nombre d`emplois=0 ( Mais certains ont empôché des commissions.)

Somme totale dilapidée = Rs. 52 milliards!!!!!

 Maintenant il nous faut nous poser les questions suivantes:

1. Pourquoi Sherry Shing fut délégué pour aller `redresser` la situation en Janvier donc avant Covid19 et comment se fait-il que seulement deux mois après la compagnie déclare faillite alors que le travail de redressement n`a même pas commencé?

2. Comment se fait -il que Bissoon Mungroo qui avait siégé sur le Board jusquà Janvier arrive à trouver un preneur américain presque au même moment où  la Compagnie est mise en administration volontaire?

3. Pourquoi ce même Bissoon Mungroo parle de `mauvais timing`pour cette mise en administration volontaire car la valeur du produit baisse automatiquement en donnant un mauvais signal. Il a raison car il parle en toute connaissance de cause. Si la valeur baisse le prix aussi baisse et les commisions du courtier aussi baissent!! Facile à comprendre.

4. La vente aurait-elle été préparée d`avance, ce qui mène Mungroo à parler de mauvais timing. Peut-être que certains en dehors de lakwizin avait un calendrier différent et que leur stratégie aurait été la même avec ou sans Covid19?

5. La précipitation de déclarer faillite et de vendre dans la foulée de Covid19 soulève de nombreux doutes quant aux vraies intentions des décideurs. Surtout avec Sattar Hajee Abdullah comme liquidateur/Administrateur, celui qui est en même temps à la tête d`un des créanciers importants de la compagnie viz le SBM HOLDINGS.

Conclusion: Toute l`affaire `Air Mauritius` possède un air de complot ourdi par des prédateurs de biens publics. En ce temps de `lock down` complet les marges de manoeuvre sont limitées sur tous les plans pour contre-carrer ce crime. Alors l`aubaine était en or. Cependant les choses ne s`arrètent pas là. Demain quand tout retournera à la normale les coupables comprendront de quoi est faite la colère d`un peuple. Hormis toutes les erreurs du passé qui ont aidé à faire la bande des Jugnauth retenir le Pouvoir,cette fois-ci les choses ne seront pas pareilles . Attendons voir et la Justice aura le dernier mot.