pravind jugnauth ameenah gurib fakim

A QUOI JOUENT CERTAINS DES SOI-DISANTS DENONCIATEURS?

L`affaire Gurib Fakim s`annonce plus compliquée que ce que le Gouvernement des Jugnauth aurait souhaité. La chose la plus facile pour Pravind Jugnauth aurait été une démission volontaire de la Présidente. Mais celle-ci pense qu`elle doit d`abord défendre son honneur et son intégrité même si elle ne trouve pas beaucoup de défenseurs en sa faveur.

 

La dame a commis une faute et elle doit s`expliquer et se défendre. C`est son droit le plus absolu. Mais entretemps ceux qui ne sont pas d`accord avec certaines de ses décisions et comportements ont eux aussi le droit de faire entendre leurs voix. La motion de blâme va un peu dans ce sens. Cependant on ne peut pas s`arrêter à la seule personne de la Présidente et clore l`affaire. La Présidente portera son fardeau à sa guise. Mais les autres coupables méritent d`être condamnés avec autant de fermeté que celle démontrée dans le cas de la dame. A commencer par le Premier Ministre `limposte`. De quel droit moral Pravind Jugnauth peut-il parler quand il est lui-même le pire exemple de l`immoralité. Un fils qui a été planté sur le siège de Premier NMinistre par son père sans aucun mandat du peuple n`a aucun droit moral de faire partir les autres. C`est lui qui en premier devrait abandonner son poste et le reprendre s`il le peut à travers des élections. A-t-il le courage de le faire? Jamais. Donc il ferait bien de ne pas évoquer de grands principes dans ses actions car il n`est qu`un vulgaire imposteur.

 

Nous lançons ici un défi à toute cette meute de conseillers et autres `spin doctors` , qui essaient par tous les moyens de pomper Pravind pour refaire son image, de pousser le Premier Ministre dans cette direction là. De quoi ont-ils peur? Ils parlent de mandat de cinq ans comme prétexte. Mais jamais le peuple n`avait voté Pravind comme PM. Alors le contrat de confiance n`existe plus. Le mandat de cinq ans était pour Anerood Jugnauth comme PM pas son fils que Bérenger avait traité de `Pinokio`. Au contraire ses conseillers devraient profiter de cette occasion pour encourager Pravind d`aller aux élections afin de prouver qu`il n`est pas le `Pinokio`dont s`amuse Bérenger mais `ene vrai zom`. On peut vous garantir que cela n`arrivera jamais parce que toute la bande a peur du retour de Navin Rmgoolam et le PTR en force à la Maison du Gouvernement peu importe la date des élections. Donc ils sont là pour se faire le maximum de fric et en tirer autant d`avantages et de jouïssances que possible alors que les Jugnauth sont au Pouvoir.

 

L`affaire se complique pour Pravind de plusieurs façons. Si la Présidente ne part pas et que la motion de blâme arrive, il lui faut prendre position. Que feront les membres du MSM ? Le leader du ML a fait savoir que si la Présidente est amenée à démissioner dans n`importe quel cas de figure par force c-a-d pas de son propre gré, alors il partira lui aussi. Il faut comprendre par là que Collendavello est d`avis que la Présidente n`a rien fait qui soit à l`encontre de la Constitution ni a-t-elle commis un acte qui mérite condamnation sous le code pénal. Il ne parle même pas d`immunité. Il avance tout simplement que le fait de faire des achats tel que la dame a fait ne constitue pas un crime et surtout qu`il s`agit d`un contrat privé entre une personne et une entité légale. Enfin il s`avère que la somme dépensée sur la carte aurait été déjà remboursée. Comme nous l`avons dit antérieurement il se peut aussi qu`il n`y ait aucune restriction sur la détentrice quant à l`utilisation de cette carte. 

 

Anerood Jugnauth semble se ranger du côté de Collendavelloo car les deux pensent qu`il n`y a pas de délit criminel. En effet ils n`ont pas tort sur ce point. Notre posture est différente. Mme Gurib Fakim paie pour son choix et ses prétentions. Elle avait sauté sur la proposition de faire d`elle la Présidente du Pays car elle en voyait là un espace encore plus large de se promouvoir elle-même. Elle n`est pas la seule scientifique de ce pays mais elle reste celle qui aura marqué le plus ce domaine par des démarches ressemblant beaucoup plus comme une promotion de sa propre personne et de son nom que d`un service au pays. Elle voulait mettre le pays sur la carte mondiale ; elle vient de le faire d`une très triste manière. Mais son nom ne sera pas oublié. La première leçon que cette dame va tirer de tous ses malheurs venant de son rapprochement avec l`Alliance Lepep est qu`on s`est bien servi d`elle. On a exploité tout ce qu`elle représentait à l`époque à des fins politiques pour remporter les élections. Aujourd`hui quand elle fait face à des problèmes à cause de son inéxpérience politique les Jugnauth et les Soodhun veulent la lâcher comme une vieille chausette . Mais comme diront les cyniques, elle l`aura elle-même bien cherché. Quand on nage dans la merde avec des pourritures on ne peut éviter d`être éclaboussé. Dans son cas c`est plus dramatique: C`est ceux qui l`avaient encensée qui la foncent encore plus au fond du puit puant.

 

 Cependant cela n`empêche qu`on s`intérroge, avec raison, sur les postures de certains grands dénonciateurs qui cherchent avant tout à satisfaire leurs agendas propres: Pourquoi Bérenger s`emballe -t-il autant à l`encontre de la Présidente alors qu`il sait très bien que les vrais coupables sont ceux qui l`ont mis là. Et ce n`est pas Collendavello seul . C`est l`ensemble de l`alliance lepep. On comprend que le leader du MMM s`acharne pour obtenir le limogeage de la dame, qui entaînera le départ de Collendavello dans son sillage et par extension celui du ML du Gouvernement. Alors la voie sera libre pour démarrer la saga de `koz kozé`avec le MSM. Entretemps les `Big Press Businesses` qui se battent pour aider Pravind à remonter la pente de l`image en `pompant` le Premier Ministre jusqu`au risque de l`explosion auront préparé le terrain. Car ,après tout, les intérets communs se rassemblent facilement. Ils ont la même peur et le même objectif: Il faut barrer la route à Navin Ramgoolam et le PTR à tout prix!!!