SCANDALES SOUS COVID

Pravind aura beau essayé d`exploiter les circonstances propices pour ternir la réputation de ses adversaires politiques qui lui donnent des nuits blanches,il n`aura pas réussi à faire reculer les scandales qui submergent son Gouvernemt chaque jour. Sous le couvert de Covid les complices qui l`entourent pourraient même vendre le pays sans qu`il puisse les empêcher. Heureusement que ses rapaces n`en sont pas arrivés là encore mais ils ne sont loin d`y arriver au rythme de leurs combines et magouilles. En voici l`exemple le plus récent:

Pendant le confinement dû à la pandémie les vautours qui rôdent autour de la Maison du Gouvernement se sont donnés à coeur de joie pour dilapider les fonds publics à travers une série de magouilles frôlant les pratiques frauduleuses les plus malsaines et immorales. L`un de ces scandales qui aura mis même la santé de la population en danger concerne l`achat de médicaments et des équipements ou autres accéssoires de protection(PPE). Une compagnie importatrice spécifique s`est vue attribuer des contrats pour fournir ces items au Gouvernment valant des centaines de millions. Il est vrai que des appels d`offre eurent lieu mais les manigances autour des procédures et les diverses manoeuvres notées par ceux proches des dossiers ont fait que c`est cette compagnie logée dans la circonscription du Premier Ministre qui a râflé presque la totalité des plus gros contrats. Le comble est que les prix n`ont guère été avantageux. Au contraire. Les chiffres suivants nous en fournissent la preuve:

1. Pendant le confinement la firme obtient un contrat d`une valeur de Rs.67,108,224 millions pour la livraison de médicaments sous l`emergency procurement`et d`aucuns pensent que des doutes sont légitimes quant à la qualité et la procédure elle-même. Il a été  découvert que les prix aussi n`étaient pas conformes aux cours sur le marché. Mais sous Covid on peut tout faire!

2. La même firme décroche par la suite un autre contrat pour la fourniture de `disposable gowns`c-a-d des combinaisons jetables pour la somme de Rs.41,687,500 millions. Il a été observé que la posture de la STC dans ce cas particulier n`aura pas été en- dessus de toutes soupçons. Les autres importateurs s`en sont plaints mais sans succès. Les observateurs font ressortir que la firme a obtenu des contrats en trois occasions. Entre la première et la troisième livraison le prix avait augmenté de manière astronomique sortant de Rs.600 l`unité pour atteindre Rs. 1,667.50 l`unité. La seule explication serait que la première livraison provenait d`un ancien stock. Cependant il n`y a aucune investigation prouvant cela et, de toute façon, une différence de Rs1000 par item en l`espace de quelques semaines, est quand même impossible à digérer. Cela donne la nausée et nous ne sommes en présence que d`une infîme partie de l`ice-berg!

 En attendant c`est la `Hyper Feast` pour la firme concernée qui est après tout `Hyper Pharm`!