Seul contre tous

Alors que les élections générales ne sont pas derrière la porte même si la population souhaite que les élections soit tenues dans le meilleur délai  possible ce vœu de l’électorat est devenu encore plus d’actualité suite à la passation de pouvoir entre père et fils. Car la population se sent indignée que cette passation du pouvoir n’avait jamais été mentionnée lors de la campagne électorale de 2014 sinon les résultats aurait été différents.

 

Mais durant ces dernières semaines surtout avec le départ du PMSD du gouvernement suivi de celui de Roshi Bhadain qui entretemps a lancé un nouveau Parti politique il y a un certain remue-ménage qui se dessine sur l’échiquier politique. 

 

Après avoir pris son nouveau tablier comme leader de l’opposition, le leader du PMSD a repris un des thèmes du leader du Parti travailliste pour un front commun de l’opposition pour contrecarrer le projet de passation de pouvoir entre père et fils et l’idée avait fait son chemin jusqu'à ce que l’ancien leader de l’opposition vienne jouer au trouble-fête et cible le Dr Navin Ramgoolam pour ne pas participer à une marche pacifique contre l’accéssion de Pravind Jugnauth et à chaque occasion qui se présente, Bérenger critique l’opposition et épargne quelque peu le gouvernement. D’où cette question: Est-ce qu` on n’est pas de nouveau entré dans une nouvelle étape de `ON-OFF`. 

 

`L’opposition unie` semble rester un vœu pieux. Aujourd’hui le constat est clair. Le Parti travailliste doit faire cavalier seul pour dénoncer cette passation de pouvoir et continuer à labourer le terrain un peu plus pour que lors des prochaines élections générales, il puisse se présenter seul contre tous, si nécessaire.

 

Prakash