St Félix – Smart City ou Ghetto de luxe?

Les 17 arpents de plage retirés du domaine public à St-Félix serviront à construire une Smart City. Ce projet de la compagnie sucrière de Saint-Félix s’étalera sur 450 arpents. La résistance s’organise déjà autour de cette décision gouvernementale.

 

 

Le groupe St-Félix opère depuis 1831. Son propriétaire exclusif est Frédéric Robert. Le groupe est le plus grand propriétaire foncier du Sud avec plus de 6 000 arpents, dont 4 000 sont utilisés pour l’élevage et la chasse. Actuellement, ses avoirs s’élèvent à plus de Rs 3 milliards.

 

 

La demande du permis EIA - Environmental Impact Assessment - déposée au Ministère de l’Environnent fait mention de 304 parcelles de terre pour des logements, des appartements et des emplacements  commerciaux.

 

 

Les ONG protestent

Cependant, la résistance s’organise autour de ce projet de Smart City.

Depuis samedi matin le 10 septembre, des organisations non gouvernementales ont commencé à mener campagne contre la décision du gouvernement de retirer du domaine public cette partie de la plage St-Félix.

 

 

Yan Hookoomsing, de la plateforme Aret kokin nou laplaz, déclare que cette partie du littoral ne fait pas partie du 'development scheme' du gouvernement et la côte sud doit être laissée à l’état naturel.

A.J