Un budget sans stratégie et sans vision économique

Le Parti Travailliste a tenu une conférence de presse à l’hôtel Voilà Bagatelle aujourd’hui le 13 Juin. Abordant le budget 2017 / 2018, le Leader du PTR, le DR.N.Ramgoolam a passé en revue les mesures budgétaires 2017 / 2018.

 

‘ C’est un budget sans stratégie et sans vision économique’ a d’emblée affirmé le Dr.N.Ramgooolam.

 

Ce n’est que du ‘creative accounting’ et des demi- mesures. Seulement une poignée de gens en bénéficieront.

 

Le budget ne fait pas provision pour les dépenses suivantes :

 

  1. Le salaire minimal
  2. Les paiements aux épargnants du Super Cash Back Gold et Bramer Asset Management.
  3. Le paiement à Betamax

 

Le budget ne prend pas en compte les gros défis auxquels nous feront face comme :

  1. Le Fonds National de pension avec une population vieillissante.
  2. La dette publique qui avoisinerait les 70% du PIB.
  3. Les effets du Brexit

 

Abordant les promesses du précédent budget, le Dr.N.Ramgoolam  a démontré, qu’il s’agissait que des effets d’annonce, comme les 20,000 emplois promis par année, alors qu’on a crée que 300 emplois. Les 13 méga projets promis n’auront jamais vu le jour, le village pharmaceutique est restée lettre morte alors que l’usine des bicyclettes est restée une utopie.

 

Concernant les biens des individus – le Statement of Assets of High earning Individuals, cette mesure s’appliquera seulement aux Mauriciens pas aux étrangers habitant à l’Ile Maurice. Cela s’appliquera aussi à Alvaro Sobrinho. Cela pourrait s’avérer  anticonstitutionnel.

 

Concernant la négative income tax, cette mesure est en contradiction avec le salaire minimal, une promesse électorale du Gouvernement MSM / ML et transfuges.

 

Réagissant à l’Invest Hotel Scheme, le Dr.N.Ramgoolam estime que cette mesure est faite pour favoriser la vente de l’hôtel Maradiva et cela sans payer la taxe.

 

Le Dr.N.Ramgoolam a aussi commenté sur la taxe rétroactive sur  la Building Health Institution.

 

Le Dr.N.Ramgoolam a terminé en souhaitant le départ du présent Gouvernement. Le plus tôt serait le mieux. Le Parti Travailliste va s`en assuré.

 

A.J