UN PREMIER MINISTRE" BANCAL"

Tout le monde sait que la nomination de Pravind Jugnauth au poste de Premier Ministre sans passer par les élections et sans un accord préalable dont la population ait été informée est contestable. Personne ne peut venir dire le contraire, même les plus fervents des" Jugnauthistes". Cependant on a été un peu choqué de lire des éditoriaux venant d`une publication très connue qui essaient de nous faire croire que malgré les entorses flagrantes, on peut quand même donner sa chance à Pravind Jugnauth. La question ne se pose même pas car le petit Jugnauth aurait dû ne pas être là pour commencer.

 

Tout ce qui ne répond pas aux normes établis est considéré comme "bancal". Donc nous avons un Premier Ministre` bancal`parcequ`il n`a pas accédé au poste selon les régles normales. Nous avons un gouvernement `bancal`car il n`est plus ce qu`il était quand le peuple avait voté en 2014 et voilà que des journalistes aux agendas personnels se donnent en spectacle pour nous faire accepter ce qui est inacceptble car immoral ,donc encore plus bancal.

 

Le fait que nous avons un Premier Ministre nommé par son père devrait nous conduire aux pays des Bokassas ou des Kim Il Sungs pour les comparaisons car c`est dans ces pays là que de telles pratiques ont été converties en des normes. Pourquoi ne pas demander à ce nouveau succésseur de son père ce qu`il a à dire sur les affaires de séquestration des représentants de Dufry/Frydu; les facilités accordées à Maradiva pour sauver les beauparents etc. L`affaire Medpoint court toujours et si demain ce même nominé du père perdait son appel devant le Privy Council le père reviendrait- il aux affaires comme si de rien n`était: Avec les Jugnauth`s Maurice est devenue une vraie cirque.Les clowns ne manquent pas.

 

B K