Vente du passeport Mauricien - Un nouveau scandale en vue

Pravind Jugnauth a réussi l'exploit de faire l'unanimité contre lui, concernant le vente du passeport et de la nationalité Mauricienne pour quelques milliers de dollars.

 

Ce coup là, personne ne le voyait venir. Il ne figurait pas dans le programme gouvernemental ni dans le document Vision 2030. Il ne s`agit pas d`une mesure mal inspirée et prise de bonne foi. C`est un coup bien calculé et qui cache une tonne de magouilles derrière. Comment donc ne pas prendre compte de la rapidité avec laquelle le Secteur Privé a fait savoir au grand public que cette proposition n`a jamais été discutée l`ors des consultations pré-budgetaires ,ni est-elle venue de ses représentants. Il faut lire entre les lignes pour conclure que la mesure soulève beaucoup de réserves dans tous les camps, y compris celui de la Majorité.

 

La Société choisie, Henley & Partners évoluait dans le giron du pouvoir depuis quelque temps déjà. Un représentant de la compagnie Henley & Partners avait déjà visité la pays à plusieurs reprises.

 

Il y a eu une rencontre avec des hauts officiels du pays avec les représentants de Henley & Partners avant la présentation du budget  2018. Le Budget 2018, ayant été présenté qu'en première lecture, l'examen en comité n'ayant pas débuté, ni le Finance Bill 2018 voté, nous sommes donc en présence d`une grave impaire qui est considérée comme un délit dans les vraies démocraties. En Angleterre un Ministre de Finances fut obligé de démissioner alors même qu`il se rendait au Parlement pour présenter son Budget car il avait en chemin divulgué un détail anodin à un journaliste. Mais on est à Maurice et on ne peut s`attendre à une parade d`honneur de la part de celui qui est passé par l`imposte pour devenir Premier Ministre.

 

Le conseiller au Ministère des Finances, Georges Chung a déclaré que dans le passé, des investisseurs Hongkongais avaient bien obtenu le passeport Mauricien et cela avait occasionné le premier miracle économique. Ce que Georges Chung ne précise pas, ce que ces investisseurs Hongkongais avaient investi des centaines de milliers de roupies dans des usines textiles et avaient crée des milliers d'emplois pour les Mauriciens. En retour ils avaient aussi bénéficié d`une sécurité qui leur ferait défaut à l`approche de la rétrocéssion de Hong-Kong par les Britanniques à la Chine. On ne vendait pas des passeprorts ; on attirait des investisseurs qui voulaient transférer leurs opérations industrielles en des lieux plus sûrs. Alors les changeurs de casaques gagneraient à fermer leurs pour éviter de dire des bêtises.

 

Avec un passeport vendu au rabais, on pourrait se retrouver avec des gangsters financiers de tout poil tel que l`on vient d`en connaître avec l`épisode Sobrinho etc. Sauf que maintenant on peut s`attendre à cent Sobrinho par an!!!

 

La firme Henley & Partners traîne une sale réputation de corruption et de pratiques douteuses de par le monde et cela se sait.  Pravind Jugnauth et ses conseillers nous ménent droit dans l`arène où évolue la grande mafia de la planète. Le deal aura rapporté gros à certains alors que le pays attend toujours venir les premiers refugiés multi-milliardaires.

 

Ceux qui sont au pouvoir n'en ont cure car certains ne sont intéressés qu'a se remplir les poches

A.J 

Vente du passeport Mauricien - Un nouveau scandale en vue